Coa - Flotte Neters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coa - Flotte Neters

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:13

Code:
<blockquote><div class="Titre1">Neters : l’Armada Dorée</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos11.jpg"><div class="Légende">L’Exécuteur accompagné de son second sur le pont de commandement d’un Eye of Râ.</div>

L’Armada Dorée, flotte de guerre des Neters, représente le cœur de la stratégie militaire de cette race et peut-être son atout le plus redoutable ainsi que le plus précieux. Elle tire son nom de son apparence, nombre de vaisseaux, dont les plus lourds, affichant une cuirasse à la couleur dorée (bien qu’ils ne soient, heureusement, pas constitués d’or, qui n’est pas un matériel particulièrement adapté à la construction de navires de guerres spatiaux…) offrant la vision d’une flotte étincelante qui ne peut que renforcer la foi des adeptes du gardien de tous les Soleils dans la lumière éternelle. Toutefois, elle est aussi le marteau impitoyable avec lequel les Neters frappent leurs ennemis : aucune expédition militaire ne peut être envisagée sans le soutien de l’Armada Dorée. Là ou d’autres races séparent les responsabilités au sol et dans l'espace, les Neters incluent leurs puissants navires de guerre dans toutes leurs manœuvres et n’hésitent pas à les faire entrer en atmosphère afin d’offrir le soutien aérien le plus précis et redoutable possible, en comptant sur la supériorité technologique de leurs navires pour l’emporter, même s’ils s’exposent ainsi aux armes les plus puissantes adverses, y compris les redoutables Titans.

Cette dépendance à la flotte est née de la manière dont les Neters déploient leurs forces : là où beaucoup de forces galactiques se déploient en installant en premier lieu des bases préfabriquées afin de sécuriser un objectif conquis, les Neters préfèrent faire usage de technologie de téléportation usant des cristaux Khaydarin, un minerai psycho-réactif que l’on trouve dans leur espace et élément central de leur technologie, afin de directement installer troupes et bâtiments de manière opérationnelle et réduire de ce fait drastiquement le temps nécessaire pour fortifier une position et installer des renforts. Les navires de guerre de l’Armada ne sont donc pas seulement des armes de destructions massives, mais aussi des bases opérationnelles volantes dont certain pourraient être considérés comme des sortes de mini-lune, à l’image des Vaisseaux Mondes Shiloh, où l’on trouve des métiers représentés de manière sensiblement semblable à ceux d’Amon, leur planète natale, certains navires furent même initialement construits comme des vaisseaux d’exploration avant d’être reconvertis en navire militaire, à l’instar des Vaisseaux-Mères et des Eye of Râ. Vous trouverez ci-dessous la description des principaux navires de guerre de l’Armada Dorée, avec explication de leurs rôles dans la société ainsi que la stratégie militaire Neter et leurs disponibilités s’il y a lieu. </blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Arche Stellaire Eye of Râ</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos12.jpg"><div class="Légende">Voyage spatial d’une Arche Stellaire</div>

[b]Disponibilité :[/b] [color=green][i]3/3[/i][/color]

Les Arches Stellaires sont les navires les plus gros disponibles dans l’Armada Dorée, ainsi que les plus puissants. Ils sont pourtant également les plus anciens, puisque l’on dit que leurs constructions remontent à l’époque ou Râ lui-même arpentait l’espace Neter et apprenait à ses derniers à s’unifier dans le Noun. Les ancêtres craignirent une menace si importante qu’elle risquait de causer l’extinction de l’espèce toute entière et amena à la construction de trois gigantesques arches disposant de tous les savoirs technologiques des Neters ainsi que l’enseignement de Râ, ce qui fait de ces navires de guerre, classés comme Star Dreadnought, de véritables petites lunes flottantes auto-suffisante, capable même de générer des lignes de productions de moyens militaires, pourvu qu’ils disposent des ressources nécessaire pour cela (un prodige que seuls les Shilohs et les Eredars peuvent revendiquer, ces derniers ayant toutefois plus de facilité à le faire grâce à la moelle spectrale). L’on ne sait combien d’Arches furent construites : certaines furent probablement détruites lors de conflits ou disparurent dans des circonstances mystérieuses dans le vide spatial, même les Conservateurs, archivistes psychiques de la mémoire collective de l’espèce, ne disposent pas de cette donnée, toutefois, l’on sait aujourd’hui qu’il en reste encore trois en activité, chacune étant revenu aux trois personnalités les plus importantes des Neters : le Grand Exécuteur, le Judicateur et la Matriarche.

Comparativement à ses concurrents galactiques, sa nature d’Arche Stellaire fait de l’Eye of Râ class un navire plus massif que la plupart de ses équivalents, mais ironiquement également moins bien défendu : la doctrine de combat Neter n’inclue pas la présence de tourelles de défense contre les agressions des escadrons adverses, jugées souvent trop inefficaces, même avec le soutien d’intelligence artificielle : de ce fait, l’Eye of Râ, comme beaucoup d’autres navires de guerre Neter, ne peut compter que sur les chasseurs qu’il embarque ainsi que sur la flotte l’accompagnant afin d’assurer sa défense directe, ce qui est plus que suffisant, toutefois étant donné qu’il est capable d’emporter un nombre pratiquement invraisemblable de ses escadrons et que les Neters ne déploieront jamais l’une de leurs irremplaçables Arches Stellaires sans une flotte de protection conséquente. Toutefois, ses boucliers restent très impressionnants, peut-être encore plus que ceux des équivalents Oni et Eredar, et il emporte une arme redoutable aussi bien contre les vaisseaux capitaux que les cibles terrestres : le Canon Vitrificateur, comparable au fameux rayon de Lumière Sangheili, utilisé à faible puissance pour détruire une cible militaire, mais à puissance maximale, capable de vitrifier un continent entier pour un bâtiment de la taille d’une Arche Stellaire.

Jusqu’à présent, le Canon Vitrificateur n’a jamais servi à pleine puissance, l’on dit que Râ en personne l’aurait fait intégrer au design de l’Arche en cas d’une menace si importante et dangereuse qu’elle aurait forcé la mise à mort d’un monde entier, mais jamais les Neters n’ont rencontré d’ennemi aussi impitoyable qu’il soit nécessaire d’en recourir à une telle extrémité. Toutefois, l’intérêt des Arches Stellaire reste avant tout leur statut de base mobile : elles ne sont déployées que lors des campagnes militaires les plus rudes et difficiles, qui nécessiteront de long combat sur la surface de plusieurs mondes, ou tous ses avantages peuvent être employés à plein escient : ils peuvent ainsi apporter des renforts, assurer la fortification des têtes de ponts des Neters sur des planètes ennemies, fournir un barrage d’artillerie orbitale sur des cibles clefs et servir également de point de ralliement pour les blessés à la surface du monde où stationne le navire en orbite lorsqu’ils sont trop blessés au point de faire activer leur balise de téléportation. Il s’agit de l’un des plus grands joyaux de cette civilisation et le sous-estimer serait une grave erreur. </blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Vaisseaux-Mères</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos13.jpg"><div class="Légende">Vaisseau-Mère éradiquant une cible militaire d’importance vitale</div>

Les Vaisseaux-Mères sont les navires de guerres amiraux de nombreuses flottes de guerre Neter. Ils sont également d’un design ancien, bien qu’ils fussent sans cesse améliorés afin de s’adapter aux contraintes des conflits modernes. La classification actuelle de ses navires de guerre en font des Star Dreadnought, bien qu’il s’agisse bien plus de station spatiale de combat assurant un rôle de pivot autant que de soutien que de véritables Star Dreadnought, ils sont d’ailleurs plus petit que les standards des autres nations galactiques. Leur structure unique en font toutefois un élément parfaitement remarquable, puisque le navire de guerre est basé sur une sorte de trinité entourant un gigantesque cristal Khaydarin taillé pour pouvoir remplir les tâches les ardues du Vaisseau Mère. Comme l’Arche Stellaire, le Vaisseau-Mère est équipé d’un Canon de Vitrification, mais il fut quelque peu bridé lors de sa fabrication et ne détruira plus seul un continent : pour une zone de destruction étendue, il faudra une concentration de plusieurs Vaisseaux-Mères et Portes-Nefs concentrant leurs puissances de feu sur l’objectif, une démonstration de puissance que la galaxie n’a encore jamais connu, mais qui existe dans les doctrines de guerres des Exécuteurs.

Bien qu’ils soient employés par la caste guerrière des Neter, les Vaisseaux-Mères furent conçus avant tout pour la caste religieuse et sont pratiquement systématiquement commandés par des Hiérarques ou des Gardiens de la Flamme emmenant avec eux des prêtres du Culte du Disque Solaire. Ceux-ci peuvent ainsi mettre en commun leurs talents psychiques afin de faire usage des capacités les plus évolués du vaisseau grâce à sa technologie psycho-réactive : la plus destructrice consiste à créer un vortex d’énergie s’apparentant à un trou noir afin d’aspirer les navires de guerres ou les cibles à proximité dans le vide, une technique ressemblant à s’y méprendre aux terribles canons Warp du Culte Mortuaire Eredar. Bien que redoutable, cette technique a ses limites et les plus puissants navires de guerres résisteront à son attraction, pas sans séquelles sur leur intégrité toutefois. Mais le Vaisseau-Mère dispose également d’option de soutien: Il peut camoufler tout un groupe de combat afin de créer des embuscades ou encore téléporter vers lui des vaisseaux ou des troupes afin de les faire sortir d’un piège ou au contraire assurer sa protection. Il est même capable de perturber la perception de la réalité d’une zone afin de ralentir les troupes ennemies s’y trouvant, rendant la tâche bien plus aisée pour les Neters.

La destruction d’un Vaisseau-Mère est un coup dur pour les Neters, mais pour préserver la vie de son équipage ainsi que faire des économies de ressources, sa structure en trinité est conçue pour pouvoir se détacher du cristal, qui est alors recouvert par une sphère abritant l’équipage. Sous cette forme, un seul Neter peut piloter ce qui reste du navire afin de lui faire réaliser des manœuvres simple et quitter le lieu des hostilités. Contrairement aux Arches Stellaires, les Vaisseaux-Mères ne peuvent compter sur des chasseurs embarqués pour se défendre et doivent donc être protégés par des Portes-Nefs ou des escadrons indépendants des chasseurs adverses, une faiblesse bien comprise par les commandants Neters qui prennent les mesures nécessaires pour assurer la protection de ses couteux, mais ô combien puissants et importants navires, pivots de leur force de guerre et symbole de l’Armada Dorée dans toute la galaxie.</blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Porte-Nef [Vaisseau spatial de classe 6]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos14.jpg"><div class="Légende">Le Feu Purificateur</div>

Les Portes-Nefs représentent souvent le cœur des flottes Neters d’exploration ou de conflit de basse intensité, ainsi que la couverture anti-aérienne des autres bâtiments de la flotte. Ils incarnent peut-être à eux seuls la stratégie de base des flottes de combat de l’Armada Dorée : sortes de bases mobiles disposant d’une puissance de feu en soutien orbitale écrasante, les Portes-Nefs, bien plus petits que les deux modèles du dessus, disposent d'un canon vitrificateur. Ils sont, également, dépourvus de position de défense contre les chasseurs, mais assurent pourtant d’une manière simple leur défense ainsi que celle des navires de leurs flottes en remplissant leurs rôles principal : celui de Porte-Avion spatial. Les Portes-Nefs sont en réalité des sortes d’usines flottantes capable de fabriquer des intercepteurs, petits appareils, encore plus petit qu’un chasseur, conçu pour assurer la supériorité aérienne : ainsi, c’est une myriade de petits drones de combat à l’intelligence bien plus grande qu’on ne pourrait le soupçonner qui s’attaquent en meute aux différentes cibles adverses, s’acharnant sur celle choisie jusqu’à extermination avant de se détourner sur une autre ou de rejoindre son Porte-Nef pour se ravitailler et réparer les dommages subis pendant la bataille. Ce statut de drone a permis aux ingénieurs Neter de faire des intercepteurs des appareils relativement fragiles, sans boucliers énergétiques, mais très maniables et pilotés par des Intelligences Artificielles capables situées à l’intérieur du navire de guerre, qui ne sont donc pas détruites en même temps que leurs intercepteurs.

Les Exécuteurs divisent souvent leurs flottes de Portes-Nefs en deux : soit pour assurer une agression à longue portée des vaisseaux capitaux adverses afin de les saturer d’intercepteurs et laisser ainsi le champ libre aux véritables chasseurs et bombardiers (voire traiter eux-mêmes la cible, les intercepteurs n’étant pas eux-mêmes dépourvus de puissance de feu) soit défendre les bâtiments de guerres contre les chasseurs adverses en les saturant d’agression venant de tous les côtés, deux stratégies très efficaces, mais exigeant souvent une rapidité d’exécution extrême qui font des commandants Neters parmi les plus compétents dans l’espace galactique. Les Portes-Nefs sont un élément indispensable de la stratégie de guerre des Neters et sont très populaires parmi les Exécuteurs, ceux de moindre importance les utilisant souvent comme navire amiraux de leur flotte, car leur pont permet de conserver une vue d’ensemble du champ de bataille et contrairement aux Vaisseaux-Mères, le Canon Vitrificateur est situé dans le « nez » du navire de guerre, permettant d’assurer les frappes orbitales avec une mise en place plus rapide que les stations spatiales de combat. Certains commandants sacrifient une partie de leurs capacités de production d’intercepteurs afin de permettre aux Portes-Nefs d’emporter dans leurs hangars des escadrilles de chasses plus sophistiquées, le navire servant alors de base mobile à ces dernières. .</blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Tempest [Vaisseau spatial de classe 5]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos15.jpg"><div class="Légende">L’énergie des justes consommera les Hérétiques !</div>

De tous les navires de guerre produits par les Neters, le Tempest est peut-être l’anomalie en comparaison des stratégies militaires habituelles de l’Armada Dorée : en effet, ce croiseur de combat n’a été conçu que dans un seul objectif : la destruction pure et simple des navires de guerres adverses ! Son équipage est réduit à la plus simple expression, puisqu’il ne dispose que d’une seule arme, est assisté par des systèmes informatiques et n’emporte pas de troupes. Une seule personne suffit largement pour le piloter. En réalité, il s’agit aussi de s’adapter au fait que l’on trouve bien peu de candidat pour commander un navire de guerre à l’armement aussi dévastateur, mais également si dangereux pour ses utilisateurs : seuls les membres du cultes de Râ les plus fanatiques acceptent de conduire cet engin de mort incarnant le courroux du disque solaire contre ses ennemis les plus mortels, grâce à une puissance de feu indécente qui a déjà fait ses preuves. Les pirates hésitent toujours à tenter de s’échapper par le secteur Neter de crainte de croiser un Tempest en manœuvre d’interception sur leur chemin, ce qui ne serait rien d’autre que la promesse d’une mort certaine.

L’arme en elle-même n’a rien de réellement révolutionnaire, il s’agit d’un canon à énergie chargeant une sphère de particules puis le dirigeant vers sa cible. Sa particularité vient d’une matrice cinétique installée sur le Tempest qui accumule l’énergie dégagée par le vaisseau lorsqu’il se déplace afin de la charger directement dans la sphère, augmentant sa dangerosité de manière dramatique. L’explosion de la sphère provoque des dommages souvent irrémédiables aux navires adverses si ces derniers ont le malheur de ne plus avoir de boucliers, ou s'ils sont réduits à peaux de chagrin en bien peu de temps, d’autant plus que les Tempest ont tendance à agir en meute afin de maximiser leurs puissance de feu concentrées sur un seul navire de guerre, traitant les objectifs un par un : même un Star Dreadnought n’est pas une cible hors de portée d’une meute de Tempest bien décidée à en venir à bout. Toutefois, ce processus instable force les pilotes de Tempest à porter de lourdes armures les protégeant des arcs électriques parcourant la coque de leurs navires lors de la mise à feu, ce qui en fait un navire de guerre boudé par les Exécuteurs qui ne servira jamais de navire de commandement. Le Tempest n’est également pas sans défaut : sans défense anti-aérienne, il est particulièrement exposé aux chasseurs et devra être couvert par les Portes-Nefs pour assurer sa sécurité, d’autant plus que sa structure sphérique n’en fait pas un appareil particulièrement résistant une fois ses boucliers détruits. </blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Void Seeker [Vaisseau spatial de classe 4]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos16.jpg"><div class="Légende">Dissimulé dans les ombres, je frapperais nos ennemis en leurs cœurs.</div>

Bien moins nombreux que les Neters liés au Noun, les Neters d’Abydos n’ont pas développé de puissant vaisseaux de guerres, mais ont pensé leurs navires pour les soutenir lors de leurs interventions infiltrés à travers les lignes ennemies. La Frégate Void Seeker est l’appareil le plus lourd construit par ces derniers et remplit son rôle depuis de nombreuses années. Conçus pour pouvoir être pilotés par une seule personne, comme beaucoup d’appareils Neters, les Void Seeker peuvent toutefois bénéficier d’un équipage pour améliorer leurs performances ainsi que de troupes, emportant les utilisateurs des terribles énergies du vide vers le lieu où ils feront le plus de dégâts. Comme tous les navires des serviteurs de l’outre-monde, cet appareil dispose d’une matrice psychique permettant au psyker le pilotant de faire usage de ses talents afin de le camoufler, ce qui rend sa détection bien plus difficile, car un camouflage psychique ne craint pas une onde IEM ou une simple détection thermique. Certains Void Seeker, pilotés par des ambitieux, talentueux ou des Neters particulièrement fous sont parfois parvenus à se poser à l’insu de ses propriétaires dans les hangars d’un Star Dreadnought pour un déploiement en force des plus dévastateurs…

Dédié avant tout au transport, le Void Seeker dispose également d’un dispositif d’accélération puisant dans les réserves psychiques du pilote afin de donner une poussée brutale à l’appareil, dissipant son camouflage, mais le rendant bien plus rapide et véloce, échappant ainsi bien plus facilement à ses poursuivant une fois repéré, ou tout simplement pour se rapprocher d’une cible après un saut en sous-espace. Même pour une Frégate, son armement reste limité, puisqu’il est avant tout composé d’un unique Canon du Vide, d’une puissance certes supérieure à celle d’un Turbo-Laser, mais qui ne peut être comparée à celle d’un Canon à Accélération Magnétique monté sur les Frégate Fédérale. Il dispose toutefois de la capacité intéressante de pouvoir disperser des mines du Vide, des sphères d’énergie noire provoquant une rupture de la réalité lorsqu’elles explosent, très efficaces en atmosphère, mais ne pouvant jouer le rôle de mine spatiale, souvent utilisées pour sécuriser le lieu d’atterrissage d’un Void Seeker. Cette technologie étrange n’est pas sans rappeler les terribles armes Warp du Culte Mortuaire Eredar, mais les deux organisations ne semblent pas partager de liens officiels…</blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Oracle [Vaisseau spatial de classe 3]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos17.jpg"><div class="Légende">Rien n’échappe à l’Œil</div>

Conçu à partir du châssis du Void Seeker, l’Oracle a subi de lourdes modifications qui ont laissé son cœur psychique à nu, entouré par une structure plus réduite et piloté par un seul serviteur de l’Outre-Monde, abandonnant plus de la moitié de sa taille et actuellement considéré comme une Frégate. En réalité, il s’agit d’un « navire école » destiné aux jeunes pratiquants de l’énergie du Vide à apprendre avec l’aide d’un navire psychique à canaliser leurs talents et maitriser toutes les techniques de leurs arts. De ce fait, les Oracles sont employés avec prudence et les Neters n’envoient jamais ces derniers dans des missions considérées comme suicidaire, car ils représentent l’avenir de leurs races et selon la pensée des habitants d’Abydos, peut-être que l’un de leurs pilotes changera le destin de l’univers. Toutefois, cela ne signifie pas que l’Oracle n’a aucun rôle dans la stratégie générale de l’Armada Dorée : le petit navire de guerre est en effet l’élément de reconnaissance de la flotte et est employé aussi bien dans l’espace qu’en atmosphère afin d’espionner les mouvements ennemis et harceler les lignes de ravitaillement adverse avant de s’enfoncer dans les ombres en toute impunité.

En tant qu’appareil de reconnaissance, la matrice psychique de l’Oracle est donc avant tout basée sur la vision et en concentrant ses pouvoirs, le Neter à l’intérieur peut révéler une zone, qui ne serait pas à portée de vue des navires de guerre de l’armada, et transmettre l’image psychique des troupes adverses aux différents commandants, que cela soit dans l’espace ou au sol. Mais cette vision permet également de révéler les unités utilisant les camouflages, les embuscades et même les tactiques les plus vicieuses, comme des troupes capable de se dissimuler sous le sol ou encore les illusions psychiques, rien n’échappe à son œil psychique (une capacité qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de la Vue Spirituelle Eredar), mais lorsqu’il tient une cible isolée et vulnérable, le pilote peut canaliser son Rayon Pulsar pour les détruire rapidement. Cette arme, bien que puissante, nécessite de l’énergie psychique du pilote comme du vaisseau et ne peut donc être maintenue indéfiniment, et se montrera assez limitée contre un autre navire de guerre ou un véhicule lourd au sol, ce qui doit amener le pilote d’un Oracle à faire preuve de prudence, une leçon importante dans l’apprentissage de ces jeunes recrues.</blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Phénix [Vaisseau spatial de classe 2]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos18.jpg"><div class="Légende">Pour reconstruire, il faut d’abord détruire !</div>

Le Chasseur Phénix doit son nom à une créature mythique du culte Neter. La religion du Culte Solaire affirme qu’il s’agit du plus proche messager de Râ en personne et que son immortalité lui permet même de traverser les étoiles. Si son image s’est développée sur Terre, l’on trouve également des traces de l’existence du Phénix chez de nombreuses autres cultures, y compris chez les Eredars. C’est pour rendre hommage à ce légendaire oiseau de feu se consumant pour renaître de ses cendres que l’un des appareils les plus récents de l’Armada Dorée fut baptisé ainsi. Conçu comme un chasseur de supériorité aérienne, le Phénix fut doté d’une maniabilité extrême, qui n’est surpassé que par les appareils Eredars et Shiloh (encore qu’un pilote Neter particulièrement expérimenté pourra rivaliser sans problème avec les enfants des étoiles). Bien qu’il soit doté de bouclier à plasma, comme n’importe quel appareil Neter, il reste fragile et doit agir en puissantes escadrilles ou chaque élément se couvre mutuellement pour obtenir sa pleine efficacité. Toutefois, les Phénix disposent de leurs propres systèmes de voyage dans le Sous-Espaces et ne sont donc pas dépendants des gros navires de guerre de l’Armada Dorée, pouvant opérer donc indépendamment de ceux-ci en cas de besoin, une flexibilité stratégique appréciable.

Contrairement aux appareils des serviteurs de l’Outre Monde, les Phénix ne dépendent pas d’une matrice psychique, de ce fait, ils peuvent offrir leurs pleins potentiels sans avoir besoin de talent psychique très développé et sont donc très appréciés dans les castes guerrières où les talents psychiques sont plus rares. Son armement principal n’est toutefois constitué que de deux canons à ions situés sous ses ailes. Contrairement aux appareils humains, utilisant la technologie des canons à ions pour neutraliser les systèmes d’énergies d’un appareil sans le détruire, les tirs de canons à ions Neter sont plus directs et visent à l’anéantissement de leurs cibles, toutefois, comme il s’agit du seul armement offensif, il exige des talents de pilotage extrême dans les dogs-fights qu’un humain normal serait probablement incapable d’atteindre. Il trouve toutefois également son utilité en atmosphère : outre assurer la supériorité aérienne des Neters, les Phénix peuvent également descendre en piqué afin de soulever du sol un véhicule adverse grâce au Rayon Gravitique et l’amener ainsi à portée de leurs canons. Cette technique redoutable montre toutefois ses limites contre les véhicules Super Lourd, qui ne peuvent être soulevés de terre. Certains personnages de haut rang dans la hiérarchie de l’Armada Dorée continuent à piloter leurs Phénix et l’ont souvent lourdement modifiés afin d’en faire un appareil bien plus mortel.</blockquote>

<div class="Séparateur"></div>

<blockquote><div class="Titre1">Scout [Vaisseau spatial de classe 2]</div>

<img class="Déco" src="http://i59.servimg.com/u/f59/11/44/02/55/protos19.jpg"><div class="Légende">Scout en mission de reconnaissance</div>

Le Scout n’était pas un appareil militaire à l’origine. Il s’agissait d’un petit monoplace destiné à l’exploration spatiale ainsi qu’à la reconnaissance au-dessus d’objectif inconnu, basé sur la versatilité ainsi qu’une certaine discrétion qui prouva son efficacité dans ce rôle en permettant aux Neters de coloniser des nouvelles planètes. Les castes guerrières commencèrent toutefois à s’intéresser à lui et réclamèrent des modifications afin de pouvoir en faire un appareil militaire : il devint progressivement un chasseur de supériorité aérienne avant d’être supplanté dans ce rôle par le plus manœuvrable Phénix et de retrouver son rôle premier, même dans le domaine militaire : celui de la reconnaissance, en force si cela s’avère nécessaire. Bien qu’il ait perdu en popularité à cause de l’âge de son design et ses performances jugées inférieures à celle des Phénix, les Scouts sont encore très largement usités dans l’Armada Dorée qui dispose encore de nombreux appareils de ce type dans sa flotte offrant des compétences très appréciables, notamment entre les mains de pilote refusant de l’abandonner, bien trop habitué à en faire usage dans les étoiles. Moins agile que le Phénix, le Scout fut utilisé, lorsqu’il était un chasseur, comme un appareil très rapide interceptant rapidement ses cibles afin de pouvoir en changer.

Son armement était donc à l’opposé complet de celui de son remplaçant, puisqu’il était doté de deux tubes de puissants missiles a Antimatière, une technologie très rare dans la galaxie pourtant redoutable permettant au Scout de faire son travail rapidement et proprement, sans démonstration inutile d’habileté de pilotage. Toutefois, ses missiles étant uniquement efficaces contre les cibles aériennes, il fut doté d’un duo de Canon à Photon pour prendre pour cible les unités terrestres en cas d’attaque au sol ou pour cibler les tourelles de DCA au-dessus d’un croiseur par exemple. Ses deux canons étaient toutefois bien moins redoutables que ceux utilisés par les Phénix et rendaient le Scout très limité en dehors du mitraillage d’unité d’infanterie peu protégée en déroute, ce qui en fait un appareil très peu adapté pour l’attaque au sol. Mais qu’importe, sa vitesse couplée à la puissance de ses missiles lui permettront de reconnaitre rapidement un endroit en interceptant les menaces aériennes tentant de le stopper puis rentrer vers l’Armada Dorée afin de faire son rapport rapidement, les yeux des Neters dont ils ne peuvent pas se passer au vu de leurs dispositions stratégiques.</blockquote>
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum