Coa - Néréïdes (Femmes zizi huehuehue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coa - Néréïdes (Femmes zizi huehuehue)

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:14

Code:
<blockquote><div class="Titre1">Les Néréïdes : Les servantes des océans</div>

<img src="http://i34.servimg.com/u/f34/11/44/02/55/coalit10.jpg" class="Déco"><div class="Légende">Chasseresse Néréïde. Les tatouages tribaux rituels sont quelque peu tombés en désuétude, mais les corps de chasse en font encore usage pour se donner un air plus féroce et inquiétant</div>

Premier des peuples à avoir rejoint la Coalition du Valhalla, les Néréïdes sont une espèce hermaphrodite originaire de la planète Atlantis. Amphibie et d'apparence uniquement féminine, les Néréïdes compensent une espérance de vie relativement faible par une curiosité insatiable et sont probablement l'espèce alien la plus connue et la plus aisée à rencontrer dans la galaxie, puisqu'elles sont capables de vivre et s'adapter à peu près partout ou on les acceptera. Sociables et commerciales, elles forment une société résolument ouverte, bien plus que celle des Eredars et bien qu'elle ne connaissent pas la guerre au sens le plus brutal du terme, ne disposant pas d'armée normalement constituée, elles font usage de deux corps de combattantes prestigieux et redoutés : celui des Gardes du Corps et celui des Chasseresses, tous deux héritiers de plusieurs siècles de traditions remontant bien avant le premier contact avec l'espèce Eredar, alors qu'elles n'habitaient encore que sur leur monde d'origine.

<div class="Titre2">Origines :</div>

Remonter les origines exactes des Néréïdes est un exercice périlleux, leurs traditions étant alors bien plus orales que manuscrites et la notion de temps n'ayant curieusement jamais représentée pour elle quelque chose de concret, elles n'ont jamais réellement recherché à dater, du moins dans les premières générations de leur civilisation, leur histoire. Amphibie, les Néréïdes colonisèrent autant les flots que les rares îles de surface de leur monde, construisant des cités magnifiques et vivant en harmonie avec la nature qui les entourait. Rapidement, le culte de la déesse mère des océans se répandit et devint la religion officielle, dépassant les clivages qui auraient pu la retenir à travers les différentes nations de ce peuple. L'histoire prétend que les clans de Néréïdes ne s'affrontèrent jamais et les observateurs d'Atlantis ont tendance à considérer que cela est bel et bien le cas : en effet, la planète est l'une des plus dangereuses de la galaxie pour quiconque n'est pas préparé ou escorté, car on y trouve de très nombreux prédateurs proliférant à la surface. A la place, chaque nation créa un corps de chasse afin de les défendre des prédateurs, sans pour autant rechercher leur extermination totale, tenant à préserver l'ensemble de leur environnement.

Au départ, les clans s'articulaient autour d'un conseil démocratiquement élu, dont les représentants dépendaient largement de l'orientation vers laquelle le clan se tournait. Cependant, l'église nommait toujours une prêtresse religieuse dont la tâche était de veiller à l'équilibre spirituel et personne n'avait le droit de remettre en cause sa nomination ou même ses décisions. Cette position existe toujours aujourd'hui, d'ailleurs le leader spirituel des Néréïdes fait parti du sénat de la Coalition. Il existait alors des tatouages tribaux permettant d'identifier du premier coup d’œil un individu et son allégeance, ce qui facilitait ainsi le commerce. De la même façon, les chasseresses firent de cette tradition un code, se tatouant tout le corps afin de devenir plus effrayantes pour leurs adversaires, mais cela fut surtout reconnu comme un sacrifice rituel, endurer la douleur afin de pouvoir prouver son courage. Elles devinrent révérées pour l'abnégation et l'esprit de sacrifice dont elles faisaient preuve, risquant chaque instant leur vie pour le bien de la communauté.

Parallèlement se développa le corps des gardes du corps : en effet, les voyages entre les différents clans étaient dangereux et les Néréïdes avaient besoin de protection pour les entreprendre. Les méthodes de combat des Chasseresses n'étant pas adaptées à celles de la défense, une nouvelle discipline se développa et devint bientôt très populaire, notamment auprès des chefs d'état qui profitaient de leurs services en cas de long voyage. Toutefois, ses deux corps n'auraient jamais pu survivre si les Orks ou les Nergals avaient repéré leurs monde et lancé un assaut en règle dessus. Par miracle, peut-être avec un coup de pouce des Eredars, cela ne fut jamais le cas et si les Néréïdes n’attirent jamais d'elles-mêmes le voyage inter-stellaire, elles progressèrent sous le regard bienveillant d'une autre espèce vers le chemin de la paix et d'une unification de leur race. C'était précisément le signe qu'attendaient les Eredar pour se révéler à elles il y a bientôt vingt mille ans. Naturellement ouvertes envers les choses nouvelles, les Néréïdes réservèrent un accueil royal aux Eredars et les deux races sympathisèrent rapidement, scellant de nombreux accords commerciaux avant la fondation officielle de la Coalition du Valhalla. Grâce a l'aide des enfants des étoiles, les Néréïdes accédèrent aux voyages spatiaux.

<div class="Titre2">Vie sociale et culturelle :</div>

<img src="http://i34.servimg.com/u/f34/11/44/02/55/coalit11.jpg" class="Déco"><div class="Légende">L'une des nombreuses citées plate formes d'Atlantis, permettant l'échange avec les autres espèces galactiques et plaque tournante de la société des Néréïdes.</div>

L'on dit que vivre auprès des Néréïdes est connaître une sorte d'Eden avant même le trépas et le moins que l'on puisse dire est que cette description est très proche de la réalité, tant la société semble paisible et en harmonie complète. En effet, dans une population ou chaque individu est Psyker de manière naturelle, la communication peut se faire par voie orale, psychique ou encore par signe, les Néréïdes ayant fait du corps un élément central de leur culture. Elles partagent ce langage du corps avec les Eredars, bien que les signes ne soient pas les mêmes, les Néréïdes faisant usage de leurs tentacules afin de pouvoir discuter entre-elles sans pour autant avoir besoin de prononcer la moindre parole ou de disposer de l'affinité psychique de la télépathie. Il existe également certaines danses considérées comme rituelles, comme pour demander quelqu'un en mariage ou encore annoncer certaines nouvelles, les Néréïdes considérant que les mots peuvent amener à pervertir le sens d'une idée, préfèrent encore l'exprimer en gestes. Il n'est d'ailleurs pas rare que les funérailles d'une personne se déroulent sans un son, l'éloge funèbre comme les condoléances se prononçant uniquement dans le langage des signes.

La religion joue un rôle central au sein de la société Néréïde, le culte de la déesse des Océans régissant nombre de comportements, dont la naissance, avec un baptême obligatoire par immersion dans l'eau des bébés, ainsi que plusieurs étapes, comme le passage à l'adolescence, à l'âge adulte, le mariage, le premier travail, etc... Le Mariage est ici considéré comme une institution sacrée et les Néréïdes ne peuvent en aucun cas le briser : le divorce n'existe pas dans la société car l'océan ne se sépare jamais : de cette façon, l'union de deux êtres, dans leur chair comme dans leur âme, est éternelle. Le culte met également en avant le concept de fertilité, ce qui explique pourquoi nombre de couples forment des familles nombreuses avec cinq à six enfants, mais n'interdit pas les mariages avec des personnes d'autre race et cela même si tout croisement est impossible. De manière pragmatique, l'on peut considérer qu'étant donné le grand nombre de naissances, le clergé considère qu'il n'est pas nécessaire d'interdire l'union avec un membre d'une autre race, l'absence d'enfant chez l'une d'entre-elles ne pouvant pénaliser la race tout entière dans son évolution. Cette fidélité, ainsi que leur grande beauté, fait des femmes Néréïdes des épouses particulièrement recherchées chez nombre de races galactiques n'étant pas portées sur la Xénophobie, ce qui ne représente aucun problème pour elles, car l'union avec d'autres espèces est considérée comme un échange culturel important.

Car il n'y a rien qu'elles ne portent plus haut que la recherche de la connaissance : naturellement sociables et ne se sentant réellement entières qu'au milieu d'une communauté, l'on dit que les Néréïdes sont naïves et ont le cœur sur la main, mais il s'agit d'un point de vue dépréciatif qui les sous-estiment gravement. Ce sont des commerçantes nées et elle sont réputées pour être intraitables en affaire, même si cela ne les dérangera guère de tourner autour du pot pendant des heures pour pouvoir obtenir ce qu'elles désirent. Cette ouverture d'esprit se retrouve également dans les arts, de nombreuses sculptures ainsi que des tableaux représentent des membres d'autres races rencontrées dans la galaxie. Malgré tout, les Néréïdes n'ont pas oubliées une partie de leurs traditions orales et l'une des expressions culturelles les plus répandues reste celle du chant : une sorte de rivalité amicale avec les Eredars existe pour savoir quel race chante mieux que l'autre, mais jusqu'ici, elle n'a jamais trouvé de vainqueur, peut-être simplement parce que les deux concurrents ne le désirent pas...

<div class="Titre2">Organisation de la politique intérieure et religieuse :</div>

<img src="http://i34.servimg.com/u/f34/11/44/02/55/coalit12.jpg" class="Déco"><div class="Légende">Prêtresse des mers Néréïde. Le clergé joue un rôle important au niveau spirituel et dispose de son représentant dans les castes dirigeantes de chaque cité.</div>

Si la Coalition du Valhalla régente l'aspect politique international des races engagées en son sein, elle laisse toute liberté à chaque d'organiser son système de gouvernement intérieur comme elle l'entend et les Néréïdes, première parmi les alliées, ne font naturellement pas exception. Après avoir rejoint la coalition, le système clanique céda, dans la patience et le calme, sa place a un système de cités état. Contrairement aux Eredars, les Néréïdes ne ressentirent jamais le besoin de construire un seul régime politique pour leur espèce, elles se sentent unies par leurs croyances, mais voient dans le pluralisme des régimes des opportunités plutôt d'une menace, plusieurs partenaires encourageant naturellement le commerce et les échanges entre espèces qui jouent un rôle prépondérant dans leur culture. Ceci explique également pourquoi l'on ne retrouve aucun leader politique officiel au sein du sénat de la Coalition, la race alignant les deux maîtresses de ses corps guerriers ainsi que son leader théologique.

Pour un observateur extérieur, le clergé joue le véritable rôle dirigeant de la société Néréïde, il est vrai qu'il régit nombre d'aspects de l'existence de cette race, toutefois, il ne dispose pas de tous les pouvoirs pour autant. Ses attributions sont surtout judiciaires, tout jugement devant se faire devant la déesse Océanique et ne pouvant donc être prit que par le clergé. En revanche, toutes les autres fonctions sont assurées par les castes civiles qui sont bien naturellement les plus développées que les militaires, inexistantes à l'exception des castes de chasseresses et de gardes du corps. Les Néréïdes vivent dans l'un des très rares systèmes galactiques de démocratie directe et non méritocratiques : en effet, tous les trois ans, les candidates à la tête d'une cité état, que l'on nomme [b]Matriarche[/b], doivent constituer une équipe autour d'elle afin de proposer une liste, condition indispensable pour pouvoir se présenter. Le peuple vote ensuite pour sa liste favorite. Le vote est obligatoire et pourra se faire par d'autres moyens en cas d'impossibilité de déplacement. La fraude n'y est pas présente, malgré le caractère commerçant des Néréïdes, ces dernières respectent bien trop leur système pour envisager de tronquer la voix du peuple, d'autant plus que cela risquerait d'attiser les foudres des Océans.

Si chaque cité état dispose de son propre mode de gouvernement, choisit par la Matriarche en place, le clergé lui suit un organigramme international dont voici les principaux rôles :

[b][i]Prêtresses des Mers :[/i][/b] Il s'agit de la représentante de l'église dans chaque équipe gouvernementale. Contrairement aux autres membres du gouvernement, élues dans sa liste, les prêtresses des Mers sont imposées par le clergé, toutefois, leurs pouvoirs sont de fait réduits à un rôle consultatif et elles ne peuvent pas participer aux votes. Elles jouent souvent le rôle d'arbitre, essayant d'aiguiller les débats ainsi que l'équilibre entre la majorité et l'opposition. Toutefois, la voix de l'église est toujours écoutée et lorsqu'elle le juge nécessaire, la Prêtresse des Mers peut aiguiller les choses dans le sens voulu par la déesse des Océans, ou plutôt sa représentante galactique, la Prêtresse des Océans...
[b][i]Prêtresses des Fleuves :[/i][/b] Les Prêtresses des Fleuves sont les conseillères directes de la Prêtresse des Océans, elles s'occupent autant des nombreuses tâches administratives qui incombent à cette dernière que ne l'aide dans la préservation ainsi que l'évolution du dogme religieux. Ce sont des personnes de la plus haute importance, qui peuvent toutefois être déléguées afin d'assurer des missions de toutes sortes en faveur de la population dans les cités états. Elles sont très appréciées et toujours très bien accueillies car leur arrivée est signe de période de fête et de faste.
[b][i]Muses :[/i][/b] Les Muses sont un rang particulier au sein de l'église. Elles sont l'incarnation de la perfection dans un domaine artistique, probablement inspirée par les temples de guerriers aspects Eredars, mais dans un genre différent, puisque tourné simplement sur des arts inoffensifs. L'on trouve ainsi la muse du Chant, de la Musique (ne pas confondre les deux, bien qu'elles s'associent souvent), de la Sculpture, de l'Architecture, de la Pictographie (regroupant les peintures, vitraux, etc...) et enfin de l’Érotisme. Les muses dirigent des équipes d'assistantes et sont des instructrices très prisées dans toute la galaxie, y compris chez des races ne faisant pas partie de la Coalition. Notez que la muse de l’Érotisme est libérée de l'obligation de fidélité et ses amants et maîtresses également, car son rôle est d'aider les couples à atteindre le parfait équilibre sexuel.
[b][i]Prêtresses des Cités :[/i][/b] Les prêtresses des Cités sont les femmes de l'échelon le plus faible de l'église. Elles dirigent un temple de quartier et assurent les rites religieux de base, relayant dans la population le message de la divinité des Océans. Très disponibles, elles se rendent souvent aux chevets des populations recueillant les doléances et organisant des œuvres de charité pour les personnes défavorisées.

<div class="Titre2">Le Corps des Chasseresses :</div>

<img src="http://i34.servimg.com/u/f34/11/44/02/55/coalit13.jpg" class="Déco"><div class="Légende">Chasseresse en plein assaut. Comme les Gardes du Corps, les Chasseresses utilisent le Sabre-Laser comme arme favorite, ce qui amène souvent les autres espèces à confondre les deux.</div>

Le Corps des Chasseresses est né dans les origines des Néréïdes, lorsque celles-ci devaient affronter les dangers causés par la faune et la flore d'Atlantis. Elles étaient des guerrières respectées et dangereuses dont la tâche était la destruction des menaces avant que celles-ci n'apparaissent ainsi que la vengeance, lorsque les créatures parvenaient malgré tout à passer le filet défensif des chasseresses et causer des dégâts aux cités. Depuis que la race à rejoint la Coalition du Valhalla et accédé au voyage spatial, les chasseresses ont voyagé avec elles et coloniser de nouveaux territoire tout en s'adaptant à leurs nouvelles conditions et leurs nouveaux rôles. Si la chasse aux créatures hostiles reste l'une de leur priorités, elles travaillent également sur les missions policières dans des villes cosmopolites où l'on trouve de nombreuses races, étant aidées en ce domaine par le domaine judiciaire assuré par l'église du culte des océans. Mais elles peuvent également servir d'unité de commando en cas de conflit armée, excellant dans ce rôle qu'elle ne connaissait même pas avant de rencontrer la race des Eredars.

Très traditionnelles, les Chasseresses sont réputées pour être des femmes austères qui ne se laissent guère distraire par ce qui se déroule autour d'elle. Si autrefois le harpon représentait leur arme de prédilection, elle l'on aujourd'hui troqué contre l'arme qui permet de reconnaître les Néréïdes entre toutes dans la galaxie : les Sabre-Lasers. Ce sont de simples manches ne payant pas de mine d'apparence, mais dissimulant un système complexe et très difficile à reproduire qui créer une lame d'énergie pure stable capable de trancher nombre de manières, seul les métaux les plus lourds ainsi que certaines formes de moelle spectrale résistent aux attentions de ses armes. Elles les manient avec tant de virtuose que détourner un tir représente une simple formalité, et elle allient leurs talents d'escrime à une maîtrise très élevée de leurs talents psychiques, bien que nombre de chasseresses soient des Pyromanciennes.

Elles ont conservé les tatouages tribaux, autrefois très répandus, aujourd'hui réservés pratiquement exclusivement à leurs usages. Chaque cité état dispose de son propre corps de chasseresse assurant sa protection et pouvant être engagé lorsque cela s'avère nécessaire dans l'effort de guerre. Une compétition amicale s'est installée entre les différents clans de chasseresses, chacun essayant de présenter le meilleur tableau de chasse et celui ayant le mieux travaillé recevant les honneurs de la prêtresse des Océans en personne. Chaque Clan de Chasseresses suit l'organigramme si dessous :

[b][i]Championne du Clan :[/i][/b] Les clans de chasseresses sont dirigés par des Championnes, des guerrières ayant fait leurs preuves contre de nombreux monstres ainsi que dans plusieurs opérations commando, portant généralement plusieurs cicatrices et couvertes de tatouage sur le corps entier. Les Championnes de Clan sont respectées et craintes en même temps de part un caractère taciturne rare chez cette espèce, mais elles sont très dévouées à la cause. Elles n'en répondent que devant la Maîtresse de la Chasse qui guide leurs actes.
[b][i]Porteuse du Cor de Chasse :[/i][/b] Autrefois, les clans de chasseresses ne disposaient d'aucune technologie et la Porteuse du Cor de Chasse sonnait la charge contre les hordes de monstres. Aujourd'hui, elle est la seconde de la Championne et représente en quelque sorte une sorte de garde du corps, interceptant les défis annexes pour permettre à la championne de pouvoir affronter les menaces les plus importantes. Elle dispose toujours d'un Cor rituel, qui ne tonne plus que pour la portée symbolique de l'acte et non par utilité.
[b][i]Leader de Battues :[/i][/b] La Championne ne pouvant participer à toutes les actions, elle délègue les opérations ne nécessitant pas son intervention aux Leaders de Battues, des femmes expérimentées qui sont également les instructrices des nouvelles recrues. Militairement parlant, elle n'ont rien à envier à la porteuse du Cor de Chasse qui est d'ailleurs choisie dans leurs rangs.
[b][i]Chasseresse :[/i][/b] Les Chasseresses sont le gros des troupes des Clans. A ce stade, elles portent déjà plusieurs tatouages rituels et manient parfaitement le sabre-laser ainsi que toutes sortes d'accessoires selon leur personnalité. Beaucoup ont tendance à se spécialiser dans un domaine particulier, souvent selon leur discipline psychique, et leurs caractères diffèrent selon cette spécialisation, bien qu'elles soient unanimement reconnues comme plus austères que les autres membres de leur race.
[b][i]Aspirante :[/i][/b] Les Aspirantes Chasseresses sont les nouvelles recrues suivant leurs formations auprès des leaders de battues. Si elles ont prouvé qu'elles étaient dignes d'être pressenties, elle devrons faire encore leurs preuves afin de devenir de véritables chasseresses en subissant un entraînement intense et difficile, mais nécessaire pour qu'elle puissent remplir leur office en toute sécurité.

<div class="Titre2">Le Corps des Amazones :</div>

<img src="http://i34.servimg.com/u/f34/11/44/02/55/coalit14.jpg" class="Déco"><div class="Légende">Amazone détournant un tir de fusil laser. Bien que les deux corps utilisent cette arme rituelle, aucun n'est plus connu dans ce domaine que les Amazones.</div>

Aussi étrange que cela puisse paraître, les Amazones font partie des reflets de la culture commerçante des Néréïdes a travers l'histoire. Plus jeune que le corps des chasseresses, il fut créer car, malgré les efforts des Chasseresses, les voyages entre les différentes cités n'étaient guère sûre, il fallait faire face a des hordes de monstres assoiffés de sang et il arrivait trop souvent que des convois n'arrivent pas a destination. Les premières Néréïdes qui conçurent le corps des Amazones le firent dans un objectif bien précis : assurer la sécurité de ses convois coûte que coûte. Il est difficile aujourd'hui de savoir a quoi les premières Amazones ressemblaient, la tradition de leurs peuples encourageant davantage la transmission orale, mais les Amazones actuelles sont très connue dans la galaxie entière pour leur ténacité extrême ainsi que leur esprit de sacrifice, il est désormais devenu extrêmement rare d'observer une délégation de la Coalition, même Eredar ou Oni, sans quelques amazones pour en assurer la sécurité.

Contrairement aux Chasseresses, les Amazones n'ont pas conservée les tatouages rituels et les ont abandonnées en même temps que le reste de leur population. Elles n'officient également pas par grand clans, mais dans des temples de petite envergures, ce qui explique pourquoi l'on en trouve plusieurs dans une même ville. Ce côté morcelé n'a pas était choisit au hasard : il s'agit de permettre a tout ceux qui en ont besoin de demander leurs services. La voie des Amazones n'est pas une voie d'enrichissement personnel. Bien que l'on pourrait les considérer comme de vulgaire mercenaire, ses dernières sont très ancrées dans leurs croyances religieuses et leurs tarifs sont divers, adapté aux sources de revenu des demandeurs ainsi qu'au frais de fonctionnement de leurs maisons, et rien d'autre. Celle qui s'engagent dans cette voie acceptent donc de mener une vie simple, loin des fioritures et des dorures de la haute société, mettant la défense des autres au sommet de ses préoccupations, prête a sacrifier sa propre vie si cela s'avérait nécessaire.

Il peut arriver qu'en cas de besoin de discrétion dans une enquête, l'église ou le gouvernement d'une cité état préfère employer une amazone en premier lieu. Ses dernières mènent leurs actions avec bien moins de brutalité que leurs collègues chasseresse : tout se fait dans la patience ainsi que la recherche de preuve, les enquêtes les plus grave, comme des soupçons de corruption, leurs sont généralement réservée, ce qui fait des Amazones des individus aussi révérée que crainte, y compris par certaines autorités. Comme les chasseresses, les Amazones ont adoptée le sabre-laser en arme principale, mais elle le manie d'une manière différente, avec plus de grâce, entièrement tournée sur la protection et la défense. Les Amazones sont des femmes patiences, qui préférons jouer sur la durée en fatiguant leurs adversaires, souvent afin qu'ils puissent être arrêté et interroger, ou simplement pour pouvoir plus simplement l'éliminer.

[b][i]Palatine :[/i][/b] Les Palatines sont les dirigeantes des temples d'Amazones et n'en répondent qu'à Maîtresse de ses dernières : il s'agit de femme patiente, réputée douce, l'on murmure qu'elle sont capable de « vous tranchez la gorge avec beaucoup de compassion ». Investie d'une mission de protection, les Palatines gèrent toutefois leurs temples, assurant la formation des recrues, et ne se déplace que dans le cadre des missions les plus graves.
[b][i]Sœur Supérieure :[/i][/b] Vétéran de l'Ordre, les Sœurs Supérieures sont des femmes aux talents martiaux reconnues qui se sont battu contre de nombreux adversaires et servent aujourd'hui de leader lors d'opération mineure ainsi que d'instructrice, comme la Palatine. Elles sont capable d'établir un plan de protection rapidement en prenant en compte les forces des autres races de la coalition et sont très recherchées dans les quatre coin du système de Valhalla.
[b][i]Amazone :[/i][/b] Au terme d'une formation patiente, aussi bien physique que spirituelle, une aspirante pourra devenir une Amazone et combattre avec toute la grâce et la légèreté qu'elle aura acquis sur des dizaines de monde pour le compte d'employeur divers. Elles disposent également d'un grand esprit critique et d'une curiosité plus grande encore que celle de leurs compatriotes, ce qui leurs permet d'assurer le rôle d'enquêtrice a la perfection.
[b][i]Aspirante :[/i][/b] Les Aspirantes Amazones sont peu nombreuses, même parmi celle prête a prendre les armes, beaucoup préfère se tourner vers le mode de vie des chasseresse, réputé plus mouvementé, mais elles sont dévouée et ont conscience du sacrifice qu'elle choisissent volontairement pour le bien de toutes. Elles sont placées sous l’aile protectrices des Sœurs Supérieures et des Palatines qui leurs apprend tout ce qu'elles doivent savoir sur leur art.</blockquote>
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum