Dominion - Généralités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dominion - Généralités

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:21

Code:
<blockquote>
[center][size=24][b]Organisation sociale et vie culturelle[/b][/size]

[img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/801c7510.jpg[/img]
[i]L’une des nombreuses usines qui parsèment le secteur du Dominion.[/i][/center]

Le Dominion rebelle est un régime qui se veut de la survie de l’espèce humaine hors de l’espace bien protégé de son berceau.  Les régimes politiques qui le parsèment sont aussi divers que variés, mais pour la plupart, la société est contrôlée par les grandes entreprises qui peuvent se permettre à coup d’argent, et de forces armées, de faire valoir leur influence sur une planète, voire un secteur tout entier. Certaines de ces corporations essayent de camoufler leur domination sous une démocratie factice, mais le plus grand nombre ne prend même pas cette peine. S’étant instauré comme un régime nécessaire à la survie de tous, et imposant une oppression de chaque instant, bien peu de révoltes eurent lieu, et à ce jour, seule une fut capable d’arriver à son objectif de renverser le pouvoir en place… Avant que la planète ne se fasse annexer par une autre entreprise. Toutefois, l’ensemble est formé comme une forme extrême de méritocratie, puisque chaque talent est utilisé au maximum de ses possibilités, sans cela c’est la mort, à cause de l’environnement ou bien des acolytes de la vérité. Société fataliste, et pourtant consentant à d’innombrables sacrifices pour continuer à vivre ne serait-ce qu’un jour, le Dominion met l’accent sur l’utilité à la société et non sur les plaisirs personnels. Bien peu d’artistes voient le jour dans son espace, et ils sont bien souvent recrutés par les puissants pour leur plaisir personnel, pour des sommes d’argents astronomiques, et rejoignent par le même coup le cercle des puissants du régime, ceux qui agencent ces milliards d’existences pour leur survie d’abord, mais également pour leur plaisir personnel.

[size=18][b]Une étoile parmi tant d’autres : [/b][/size]

Jamais dans son histoire l’humanité n’a été si nombreuse, et si menacée à la fois. Si le système solaire qui les abandonnés compte plusieurs milliards d’individus, les rebelles comptent dans leurs rangs des centaines, voire des milliers de milliards d’individus, répartis sur un nombre de planètes terraformées qui paraît inconcevable. Se sentir unique parmi une masse si importante de personnes est impossible, mais bien peu en ont conscience. Pourtant, malgré le fait qu’il ne soit qu’un grain de sable parmi le plus grand désert jamais foulé par l’homme, chacun est à part. Chaque personne est traitée différemment, pour la rentabiliser au maximum, dans l’optique du bien de tous. Survivre passe par l’utilisation abusive de certains talents, et quelqu’un doué en ingénierie par exemple passera  sa vie entière dans les usines, et travaillant bien plus que bien d’autres, et sacrifiera de bon cœur son existence à la communauté, sachant que par son acte il sauve sans doute des dizaines de personnes. Les rebelles sont le régime le plus patriote ayant jamais vu le jour, les citoyens donnant tout pour le consolider, puisqu’il est leur seul moyen de survie. La sédition est très mal vue, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, ce qui assure une cohésion de la société sans précédent.

En plus de prôner le sacrifice pour le bien du plus grand nombre, les sécessionnistes se font un point d’honneur à exploiter les capacités de chacun. Le tronc commun de l’éducation se poursuit jusqu’à seize ans, et alors les adolescents subissent un certain nombre de tests, allant du prélèvement génétique à des contrôle d’aptitude, pour assigner chacun à la place lui correspondant le mieux dans la société. Commence alors un long cycle de formation, destiné à préparer au mieux les jeunes personnes à leur vie future. Bien sûr, dans le contexte d’hostilité croissante auquel fait face le Dominion, c’est l’armée qui récupère le plus de recrues, pour les préparer aux combats sanglants qu’ils affronteront sans le moindre doute. S’engager ainsi est toujours un honneur, car les soldats sont les garants de la survie du reste de la population, et tous sont considérés comme des héros dès leurs premiers combats. Les scientifiques et autres techniciens sont très recherchés, pour améliorer l’armement ainsi que les moyens de productions, mais sont assez rare, la majorité de la population se destinant à une carrière d’ouvriers.

Cette organisation maintien la suprématie de l’humanité sur les étoiles qui lui appartiennent depuis l’attaque des Acolytes de la vérité, et a donc largement fait ses preuves aux yeux de tous, et en changer semble à tous une idée dangereuse, voire même suicidaire. Les membres du Dominion sont de façon générale très versatiles, ayant suivi la même formation jusqu’à leur seizième année, et les ouvriers se reconvertissent régulièrement entre les secteurs civils, et ceux de l’armement, en demande toujours croissante d’emplois. Une fois à un niveau plus spécialisé, pour les ingénieurs ou soldats artificiers par exemple, plus question de changer, c’est trop de rentabilité perdue alors que le plus grand nombre a besoin de chaque miette que peut lui fournir sa population active. Celle-ci a une durée de vie qui approche les soixante-dix ans, notamment à cause des planètes de colonialisation avec un taux de mortalité élevée, ou les immenses mondes-usines qui tuent leurs citoyens par pollution, obstruant année après année leurs voies respiratoires. Il n’est pas rare que des hommes comme des femmes choisissent de travailler jusqu’à s’effondrer sur leur établi, leur cœur stoppé après toutes ces années de privation, mais avec un sourire qui trahit le sentiment du devoir accompli au-dessus de tout autre, et de la noblesse dont ils auront fait preuve jusqu’à la fin.

[size=18][b]Institutions et culture : [/b][/size]

[center][img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/sci_fi10.jpg[/img]
[i]Une cité d’une ville-usine de Saeder-Krupp, et son nuage de pollution ambiant[/i][/center]

Malgré l’impression de chaos ambiant que l’on peut penser découvrir lorsque l’on pénètre dans le dominion pour la première fois, une fois inséré dans le système, on se rend vite compte qu’au contraire, tout est millimétré. Lors de la naissance, le nom d’un individu est répertorié à la fin d’un arbre génétique qui rassemble sa famille au complet, des milliers de graphiques du genre existant dans l’espace sécessionniste. A part pour les rares cas des familles les plus importantes, aucun prélèvement génétique n’est effectué, coûtant bien trop cher sur une masse de population si importante, et ne servant au final pas à grand-chose aux yeux des puissants, préférant laisser chacun prouver sa valeur. Une fois suffisamment âgé, tous rentrent dans les mêmes écoles, sauf encore une fois pour les familles privilégiées qui peuvent se permettre d’engager des précepteurs. Les enseignements suivent un programme établi en accord avec l’ensemble des planètes (excepté celles de la Méga-corpo Renraku qui offre un enseignement plus spécialisé), ayant pour but de diversifier autant que possible la population jusqu’à ses seize ans. Une fois à cet âge, le seul test génétique de leur vie est utilisé sur les élèves  pour les répartir au mieux, accompagné de tests en tous genre pour déterminer le domaine d’activité où ils seraient le plus utile. Il est possible de refuser une acceptation, mais cela est quelque chose considéré comme honteux puisque peu utile au plus grand nombre, aussi ces cas sont très rares.

De manière générale, la vie en société est fondamentalement différente des standards terriens. Contrairement à la fédération où toute religion a été éradiquée, les rebelles ont gardé certaines croyances qui ont toutefois bien changé depuis celles de la planète qui est le berceau de leur espèce. Les anciennes religions ont été bannies, mais d’autres ont vu le jour sous le besoin de la population de croire en quelque chose dans une vie toujours plus difficile. Certains gouvernements ont même exacerbé ces croyances, lorsqu’elles allaient dans leur sens et ne poussaient pas à la révolte, puisqu’elles étaient une distraction efficace à la misère quotidienne de certaines tranches de population. Certaines idéologies ont vu le jour en se présentant sous le visage d’une nouvelle religion, mais vénérant bien plus certains caractères de la nature humaine qu’un dieu en particulier, ou alors cette entité est une incarnation de ces qualités. L’une d’entre elle fut totalement éradiquée dès sa première apparition publique puisqu’aux yeux d’un gouvernement d’Evo, elle représentait une croyance subversive allant contre les intérêts de l’humanité, et depuis les groupements du genre sont bien plus prudents. Bien sûr, comme dans tous les cas, certaines croyances eurent leurs déviances qui finirent en sectes. Ces organismes, connaissant le point de vue du gouvernement face à ces extrémistes sont bien plus discrets et prudent que les autres, et convertissent leur population à leurs croyances parfois immondes dans le plus grand secret. Peu d’entre elle ont rencontré un réel succès, devant l’idéologie que tout ce qui est mauvais pour l’espèce humaine est à éviter, mais l’une d’entre elle qui vénère les côtés sombre de l’esprit humain comme la violence, la perversion ou la manipulation a fini par acquérir une certaine importance dans les milieux qui ont oublié ce qu’était la lumière d’un soleil ou la légalité depuis bien longtemps.

La famille est une valeur fondatrice de cette société, puisque lorsque l’on a quelque chose à protéger, on se bat deux fois plus pour eux d’après les puissants. Le mariage est plus que jamais une institution sacrée, importante aux yeux de tous, et le trahir est très mal vu, puisque cela revient à trahir l’humanité. La moyenne d’enfant par couple est entre 3 et 4, puisqu’il faut toujours plus de main d’œuvre et de soldats aux rebelles pour survivre, aussi la population a subit un pic démographique important depuis les premiers échanges de coup de feu avec les acolytes. Ces unions sont relativement libres, et souvent faites par amour, puisqu’il n’y a pas d’ambition personnelle dans ce système, plutôt une organisation pour la survie. Seules les plus hautes élites (comprenez par-là les PDG d’entreprises et les cadres supérieurs) préfèrent rester entre eux, et ne pas se mélanger au petit peuple. Ainsi, si un homme ou une femme peut avoir plusieurs partenaires durant sa jeunesse, une fois liée à quelqu’un par le mariage, il lui est impossible de revenir en arrière, à moins d’une procédure terriblement compliquée. En conséquence de quoi les bâtards sont quelque peu stigmatisés, et peu de personnes s’intéressent réellement à eux, mais pour autant ils gardent une place dans cette société bâtie sur l’utilité de tous. Si quelqu’un démontre des talents, quelle que soit son origine, il pourra trouver sa place en ce monde.

La société de loisir qui existe sur Terre et Venus, et de manière plus général dans leur système solaire est honnie par la plupart des sécessionnistes qui y voient un prétexte à la débauche de toutes les franges de la population, d’une quête sans fin du plaisir, et d’une vie qui perd son sens au final. Toutefois, si les plaisirs peuvent corrompre une population lorsque celle-ci vit à travers eux, une dose modérée reste une bonne chose. L’alcool coule à flot dans les bars, et dans certain quartier, des maisons closes subsistent, certaine étant particulièrement luxueuses peuvent aller jusqu’à accueillir certaines personnes à la tête d’une entreprise importante.  Toutefois, jamais cette  satisfaction du corps et des sens ne doit prendre le pas sur le devoir de chaque jour qui doit pousser l’humanité vers l’avant.

[size=18][b]L’exception des mondes Eden : [/b][/size]
[center][img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/untitl10.jpg[/img]
[i]Heofon, le monde Eden de la Méga-corporation Horizon[/i][/center]

Les mondes Eden sont des planètes à part du système du Dominion. Contrairement aux autres qui sont régulièrement surpeuplées, dont les paysages sont marqués par l’industrie ou l’extraction de ressources en tous genres, ces endroits paradisiaques ne sont que plaines verdoyantes et forêts à perte de vue, et avec une densité de population tellement faible que des milliers de kilomètres carrés peuvent ne voir que quelques dizaines de personnes y habiter. Considérés comme une légende par la majorité de la population, c’est pourtant bien une réalité pour les corporations les plus riches qui y installent leurs dirigeants, et conseil d’administration. Un seul complexe important est construit à leur surface de manière générale, servant de point de liaison avec le reste du secteur, et abritant les conclaves rassemblant toutes les entreprises dans  de larges bâtiments qui contrastent avec la beauté du paysage ambiant. Le reste des habitations sont des villas ultra-modernes réparties en différents point du globes, et disposant chacune de leur lieu d’atterrissage, souvent caché, ou au moins dissimulé pour ne pas paraître disgracieux.
La vie en de tels endroits est bien plus simple que dans le reste du Dominion, puisqu’elle est celle des plus riches qui se sont retirés pour ne pas mener leur existence à un train d’enfer. Calme et sérénité sont là chaque instants, et les enfants qui y grandissent sont à ce point coupés du monde qu’ils appréhendent assez mal l’idée que des centaines de milliards d’individus comme eux peuplent la galaxie, et ont donc du mal à s’intégrer, si bien qu’ils succèdent souvent à leurs parents et certains dirigent des entreprises toute leur vie sans jamais avoir vu la misère dans laquelle leurs ouvriers sont.  D’une rareté sans égale, ces planètes sont les joyaux de l’espace rebelle sans le moindre doute, et leurs servent également de lieux de rencontre diplomatiques, pour les quelques qui se déroulent avec les hauts dignitaires du régime. Lieux de loisir, et au final parfois de débauches, elles sont la preuve de l’attachement au mode de vie Terrien des puissants, avec tout son lot de satisfactions… Et de perversions.
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum