Dominion - Armée de terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dominion - Armée de terre

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:21

Code:
<blockquote>
[justify][center][size=24][b]L'Infanterie : Les légions rebelles[/b][/size]

[img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/starcr10.jpg[/img]
[i]Infanterie du Dominion re-conquérant une planète tombée aux mains des Acolytes[/i][/center]

Si la fédération terrienne peut se permettre de sélectionner ses recrues, et de préférer les martiens aux autres, ça n’est pas le cas du Dominion. Devant faire face à des dizaines de menaces dans son secteur chaque jour, celui-ci est forcé d’entretenir des forces armées conséquentes, entraînées et équipées au mieux par ses soins. Ces soldats viennent de toutes les planètes de l’organisation, mais après une formation identique, ce sont des hommes durs et compétents qui sortent des camps d’entraînements pour combattre les immondes Xenos. L’armée du Dominion étant centralisée (donc commune à toutes les entreprises), des personnes originaires de planètes très différentes se côtoient, mais quelques points communs subsistent. La paresse, ou la quête du luxe n’ont pas leur place dans le Dominion, excepté chez les plus riches, tous doivent contribuer à faire tourner l’immense machine qu’est leur nation pour survivre. Les planètes de Saeder Krupp fournissent la plupart des armes de pointes de l’espace rebelle, et ses soldats sont souvent mieux entraînés, et forment une sorte « d’élite » des forces sécessionnistes. Les astres sous contrôle de cette corporation sont d’immenses forges et usines, et ce sont bien les seuls à pouvoir se targuer de concurrencer Mars, même s’il leur reste bien du chemin à faire avant de véritablement dépasser la planète rouge sur ce point.

[size=18][b]Tué ou être tué :[/b][/size]

Si certains se souviennent de la vie au sein de la fédération terrienne avec une certaine nostalgie, avant la guerre avec les acolytes, force est de constater que cette époque est belle et bien révolue. Loin des standards de sécurité et de loisir que les planètes du système solaire berceau de l’humanité a instauré, les hommes et femmes du Dominion naissent dans des espaces où la lutte pour la survie est une affaire de tous les jours, contre les acolytes bien sûr, mais également contre les bandits et autres malfrats peuplant les planètes pauvres du secteur. Tous s’entraînent dur aussi bien mentalement que physiquement pour perdurer, ainsi que faire avancer l’ensemble du régime, ce qui fait de la population sécessionniste des personnes braves et aptes à l’effort, et ne reculant pas devant les combats. Un service militaire d’un an a été mis en place depuis les premières escarmouches avec les fanatiques, et presque tous portent une arme sur eux, autant pour se rassurer que pour se protéger diraient certains. Une armée régulière existe bien sûr, et ses soldats sont tous des combattants de valeur, capable d’affronter les pires horreurs de la galaxie pour assurer la survie de leur nation.

La culture du Dominion repose principalement sur deux choses : le patriotisme, et l’accomplissement personnel. Tous les citoyens du régime rebelle sont attachés à leur planète, mais également à l’organisation qui les a déjà protégés par le passé. Défendre ses congénères est devenu plus un devoir moral qu’une obligation légale. Si la solidarité tient une certaine place dans le Dominion, elle n’est toutefois pas parfaite, loin s’en faut. Le mérite détermine avant tout la position sociale, mais parfois les liens et les coups de pompe jouent également. Seuls les meilleurs accèdent à l’armée, les soldats les mieux entraînés et ayant fait preuve des meilleurs résultats durant leur service militaires ou les personnes ayant accomplis des exploits mémorables durant la guerre contre les Acolytes. La sélection des chefs de guerre est encore plus dure, passant par des dizaines de tests d’aptitudes, mais venir de Sader Krupp pour accéder aux plus hautes fonctions facilite largement la tâche. Avec la guerre contre les Acolytes de la vérité, l’armée a pris une importance capitale, et c’est le modèle martien, déjà latent, qui s’est imposé comme le plus utile à la survie de tous. Certains murmurent que le PDG de Saeder Krupp serait originaire de la planète rouge, ce qui appuierait cette décision, mais ce ne sont que des ragots.
 
Comme pour Mars, les valeurs importantes du dominion sont l'honneur et le devoir. Cet état de fait vient sans doute des habitants de la planète rouge laissés derrière lors du départ de la fédération, et ayant combattu côte à côte avec les autres habitants de l’espace colonial. Volontaire ou non, cette volonté de défendre l’espèce humaine en fit des personnes très respectées à travers l’espace sécessionniste, et c’est encore plus le cas pour les membres du programme PRAETOR ayant eu le courage de dire non à leurs chefs pour continuer la lutte. Certaines petites entreprises émergentes sont d’ailleurs bâties sur le modèle purement Martien par ces réfractaires, mais Saeder Krupp en compte également un certain nombre parmi ses membres, bien que récemment, plusieurs aient disparu sans laisser de trace, provoquant une certaine polémique autour de l’affaire.

[size=18][b]Organisation et structure militaire et de l'infanterie :[/b][/size]

[center][img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/jim-ra10.jpg[/img]
[i]Unité de garde civile en moto-jet, ce sont souvent les militaires les moins brillants de leur promotion qui finissent à ce poste.[/i][/center]

Si les nouveautés technologiques font fureur dans les armées du Dominion, il faut toutefois admettre qu’elles ne sont pas légion. Ayant perdu beaucoup de travaux de recherche avec le départ de la fédération, les sécessionnistes tentent tant bien que mal de rattraper ce retard, mais cela n’avance que relativement lentement. Certains disent qu’au final, un bon vieux fusil mitrailleur vaut toutes les technologies du monde, mais contre les armures lourdes qui parsèment les champs de bataille, et les blindés, se balader avec si peu serait du suicide tout simplement. Si les façons de faire la guerre n’ont pas changé depuis des siècles dans la fédération, le départ de celle-ci de l’espace colonial a entraîné une révolution des tactiques militaires, puisque faire face grâce à une avance technologique importante et un armement lourd n’est plus possible. On cherche dorénavant à rendre chaque soldat aussi meurtrier que possible, et si cela passe certainement par des armes toujours plus destructrice, c’est également affaire de discipline et d’organisation, le tout sous la responsabilité du Chef suprême des armées.  Vous trouverez ci-dessous la liste des grades avec les échelons militaires correspondant. Sachez que chaque échelon est jouable, mais que vous devez prendre un âge, un équipement et des compétences en rapport avec votre échelon.

[b][i]Officiers d'état Major :[/i][/b]

[b][i]Imperator:[/i][/b] Grade le plus élevé, l’Imperator commande à une légion complète, soit cinq corps d’armée distincts. Sa mission n’étant pas de se battre aux côtés de ses hommes, il dirige la stratégie générale, commande les organisations de ravitaillement et gère l’envoie des renforts.
[b][i]Consul:[/i][/b] Le Consul est le subordonné direct de l’Imperator, et son bras droit. Commandant à l’un des cinq corps d’armée de la légion de son supérieur, il est également à la tête  de cinq divisions. Son rôle est également porté sur la stratégie puisque si l’Imperator désigne une stratégie vaste à l’ensemble de sa légion, c’est le Consul qui devra positionner au mieux ses divisions pour frapper juste et fort ou tenir le front au mieux de ses capacités.
[b][i]Légat :[/i][/b] Un Légat  commande a une division entière, soit un chiffre variable situé entre vingt et vingt-cinq mille hommes et composé de cinq Régiments. Il est à nouveau un officier administratif, puisque diriger cette masse humaine pour qu’elle se batte est une occupation à plein temps. Certains sont toutefois partisans de dire qu’ils ne peuvent se permettre de rester à l’arrière alors que leurs hommes se battent, et vont donc rejoindre leurs troupes pour se battre avec elles, donnant leurs ordres à l’aide d’un communicateur en général. Les têtes brûlées de ce genre ne dépassent que rarement ce grade, trop de risque à perdre quelqu’un de trop important par la suite.

[b][i]Officiers Supérieurs :[/i][/b]

[b][i]Tribun:[/i][/b] Le Tribun commande a un régiment au complet, soit cinq Bataillons. Il s'agit du grade le plus élevé en tant qu'officier supérieur et son rôle est de coordonner l'action de ses bataillons sur le terrain. Il peut combattre, bien qu'il soit souvent plus en retrait, afin d'assurer que la chaîne de commandement ne soit jamais brisée.
[b][i]Préfet :[/i][/b] Le Préfet commande un Bataillon complet au combat, soit cinq compagnies, ce qui représente le plus souvent entre deux et trois mille hommes sous ses ordres. Contrairement aux grades supérieurs, le Préfet est un grade de combattant : il est souvent proche du front et doit se défendre contre les attaques de l'ennemi. Beaucoup de Martiens restés dans l’espace colonial affectionnent ce grade, et c’est régulièrement des originaires de la planète rouge qui l’occupent par conséquent.

[b][i]Officiers subalterne :[/i][/b]

[b][i]Primipile :[/i][/b] Les Primipiles ont la charge d'une compagnie, un effectif variable tournant entre cinq cent hommes pour les compagnies spécialisé jusqu'à mille pour un effectif plein. Comme le Préfet, il s'agit d'un combattant excellent qui mène par l'exemple et souvent un vétéran de nombreuses batailles, que ce soit contre des pirates, contre les Acolytes ou encore les fuyards de la fédération. Ils sont craint et respecté à la fois et dispose de centurions pour le seconder.
[b][i]Centurion :[/i][/b] Les Centurions sont les conseillers des Primipiles et souvent des chefs de peloton, le rassemblement de plusieurs escouades spécialisées dans un objectif précis. Ils vont au combat et doivent faire leurs preuves afin de pouvoir accéder un jour, s'ils survivent et s'en montre capable, au grade de Primipile.

[b][i]Militaire de Rang :[/i][/b]

[b][i]Décurion et inférieur :[/i][/b] Le Décurion commande a une escouade de dix hommes sur le champ de bataille et représente souvent une personnalité forte et désagréable faisant régner la discipline, mais également courageuse, téméraire, qui hurle, est toujours à la pointe d'un assaut et combat avec vaillance, comme le témoignent les nombreuses médailles de son uniforme de parades. Il est secondé par les Optionnes dans sa tâche et ses derniers pourront le remplacer s'il est blessé ou tuer.

[i][u]Note:[/u][/i] Notez qu'il s'agit des grades les plus courants désignant chaque échelons, mais il en existe quelques autres. Si vous visez un grade qui n'est pas dans cette liste, vous pouvez le proposer en indiquant sa position et son rôle sur la chaîne de commandement.

[size=18][b]Condition d'engagement et doctrine :[/b][/size]

[center][img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/14549610.jpg[/img]
[i]Deux soldats du Dominion, un sniper et un éclaireur. La guérilla est la principale arme du régime colonial contre les autres peuples de la galaxie, mieux armés.[/i][/center]

Si les stratèges rebelles savent qu’ils peuvent se permettre des pertes humaines dantesques, ils sont également douloureusement au courant du fait qu’ils manquent terriblement d’armes lourdes dans le système militaire. Déployant aisément des dizaines de milliers de soldats pour combattre pieds à pieds avec les Acolytes, ils sont plus réticents à avancer du matériel susceptible d’être détruit, et des opérations suicides visant à récupérer ce genre de machinerie sont régulièrement organisées. La pauvreté technologique du Dominion l’oblige à se battre en se mettant le moins possible dans le cadre d’un engagement frontal, ce sont le harcèlement perpétuel et les embuscades qui viennent à bout des forces adverses pour les sécessionnistes. Choisissant toujours le terrain sur lequel ils vont se battre, puisque le Dominion mène une guerre exclusivement défensive, l’utilisation des ressources est toujours minutieusement calculée, et les stratèges n’hésitent pas à abuser de leur connaissance des champs de bataille pour détruire l’armée ennemie. Les dizaines de planètes formant l’espace du Dominion offrant leurs soldats à l’armée possèdent des écosystèmes très variés, permettent de toujours disposer d’un bataillon connaissant le type de terrain sur le bout des doigts, les soldats de Saeder Krupp étant notamment réputés pour leur habileté dans les combats de ville par exemple.

[center][size=24][b]Char et Artillerie : l'Arme Blindée[/b][/size]

[img]http://i81.servimg.com/u/f81/16/48/67/43/fanart10.jpg[/img]
[i]Artillerie du Dominion faisant feu lors d’une bataille contre les acolytes de la vérité, résistants à toutes les conditions climatiques, ce sont d’excellents appareils. [/i][/center]

Si l’armée mécanisée a perdu beaucoup de son importance depuis le départ de la fédération terrienne, qui a repris avec elle bonne part des technologies et modèles utilisés par les planètes du Dominion, elle n’en reste pas moins une arme très efficace contre les forces des Acolytes de la vérité notamment. Son rôle premier est d’apporter un surplus de puissance de feu et de résistance aux troupes sécessionnistes, ainsi que de désorganiser au maximum l’adversaire. Si les modèles en activité ont perdu de leur diversité avec l’indépendance, il n’en reste pas moins qu’il y a toujours un véhicule approprié pour effectuer une tâche, que ce soit pour transporter furtivement une escouade derrière les lignes ennemies ou tenir un front sous le feu nourri des troupes ennemis à l’aide d’un tank super-lourd. Le Dominion fait appel à toutes les palettes de ces armes, et utilise ces véhicules avec une efficacité surprenante sous la direction du responsable des unités mécanisées. La stratégie de combat repose sur deux points principaux, et deux façons de se battre différente : les tanks léger, supposés déverser les enfers sur  leurs ennemis lors d’une embuscade ou attaque surprise, et reculer promptement à cause de leur blindage léger, et les tanks super-lourds qui sont plus nombreux dans l’espace colonial que dans la fédération car ils servent de pivot des forces de défenses sécessionnistes.

La hiérarchie de l’armée blindée diffère quelque peu de celle de l’infanterie, au contraire de la fédération, mais le nombre restreint de véhicule oblige le Dominion à les déployer sous formes de petites divisions, et rares sont les cas où des divisions complètes de blindées sont utilisées. Bien plus portés sur l’utilisation au cas par cas, et à cause de la rareté de ces machines, le Dominion les positionne au mieux sur le champ de bataille pour effectuer le plus de dégâts possible, et certains capitaines de division ne sont même à la tête que de trois ou quatre chars, partie infime d’un dispositif plus grand visant à piéger ses ennemis. L’armée blindée trouve beaucoup de ses recrues sur les planètes de Shiawase, celle-ci se faisant un plaisir d’exploiter ses connaissances des sciences de la fédération pour faire fonctionner chaque machine, et en produire d’autres. Il est dit que les soldats des troupes blindées sont aussi arrogants qu’ils sont têtes brûlées, et cela trouve aisément son explication : les tanks étant considérés comme extrêmement importants, leurs pilotes prennent facilement la grosse tête… Et lorsque vous avez vécu les déluges de feu des Acolytes depuis l’intérieur d’un tank super-lourd en priant pour que son blindage résiste, vous avez intérêt à apprécier le danger si vous ne voulez pas en perdre la raison. L'armée blindée est sous l'égide du responsable des unités mécanisées, mais sa hiérarchie se compose comme suit:

[b][i]Officiers Supérieurs :[/i][/b]

[b][i]Principes:[/i][/b] Les Principes commande à 10 division, mais cela représente un effectif difficile à évaluer, sachant qu'une division peut aller de 2 à 200 unités environ. Les  Principes Magnus sont ceux commandant à plus de 1000 véhicules, les autres sont les Principes Minus. Ils obéissent directement au responsable des unités mécanisées. Celui-ci ne pouvant diriger toutes ses troupes en même temps, les Principes déployés sur le même champs de bataille forment des conseilles de guerre quant à la stratégie à adopter, et une fois celle-ci choisie, celui qui y dérogera sera accusé de trahison. Ils commandent leurs troupes depuis des véhicules correspondant à leur affectation. Un Principes d'artillerie sera à la tête du véhicule le plus efficace de son régiment, alors qu'un Principes de blindé dirigera ses hommes depuis un char super lourd. Les Principes de transport sont un peu différents, puisqu'ils dirigent leurs troupes depuis l'arrière, coordonnant les trajets des véhicules de déploiement. Ils possèdent en général un véhicule de type char super lourd, pour hypothétiquement défendre un point de repli, ou tout simplement servir de bunker de commandement mobile.


[b][i]Officiers subalterne :[/i][/b]

[b][i]Capitaine de Division :[/i][/b] Les Capitaines de division dirigent, comme leur nom l'indique, à une division. L'effectif étant très variable, certains capitaine ont plus de poids que d'autre dans les discussions, et un capitaine à l'effectif plus réduit devra souvent céder le pas devant un capitaine aux troupes plus nombreuses. Il n'y a pas de hiérarchie entre les trois types de véhicules motorisés, mais ceux-ci cohabitant peu, la question du grade ne s'est jamais posée. Ce sont des combattants doués, avec une bonne vision du champ de bataille, et capable de réagir rapidement. Ils sont à bord de tanks pour ceux dirigeant une division blindée, de véhicules de transport pour ceux s'occupant du déploiement, et de lourd véhicules d'artillerie dans le cas d'un capitaine d'artillerie. Ces derniers sont en général tellement imposants, et puissants, qu'ils sont considérés aussi utile, sinon plus, que des marcheurs de combat lourd par exemple.

[b][i]Pilotes de blindés :[/i][/b]

[b][i]Pilotes :[/i][/b] Les pilotes sont la cheville ouvrière des armées blindées : sans eux, aucun véhicule ne pourrait se déplacer. Dans le Dominion, les pilotes ont un surnom, en fonction de leur affectation dans l'une des trois spécialité des troupes motorisées. Ceux qui amènent les troupes au combat en évitant les tirs, dans des véhicules légers allant à une vitesse ébahissante sont surnommés les fous du volant. Ils peuvent hypothétiquement être envoyés en reconnaissance. Ceux qui utilisent leurs chars pour arrêter l'ennemi, ou percer ses lignes, sont les « têtes dures », autant à cause de leur côté souvent borné que de la résistance de leur véhicule. Les derniers, qui pilonnent l'ennemi depuis l'arrière des lignes sont surnommés les « planqués », puisqu'ils ne participent pas directement au combat. Cela ne cache toutefois aucune animosité : les soldats du Dominion sont conscient du rôle crucial de l'artillerie dans leurs victoires.


[b][i]Division de transport de troupes:[/i][/b] Les conducteurs de ces véhicules sont surnommés par tous les « fous du volant », et à raison. Ces divisions sont déployées pour amener les soldats jusqu’aux points chauds du front le plus rapidement possible, ou même directement derrière les lignes ennemies, aussi les véhicules sont souvent sous le feu ennemi, et c’est un pari dangereux au vu de leur blindage plus que léger, ce qui oblige les pilotes à être des prodiges de maniement, car un faux mouvement peut signifier la mort. Une fois arrivés, ils se servent d’armes de soutien légères pour libérer la zone le temps que les soldats qu’ils transportent se mettent en position. Ils sont également servis comme appâts à l’occasion, chargé d’attirés les forces ennemis dans un piège monté spécialement pour l’occasion. Sachant qu’ils constituent une cible de choix pour les ennemis, les véhicules de transport partent souvent d’un endroit particulièrement fortifié, pour inciter les troupes ennemies à avancer à découvert pour les attaquer, des troupes qui se feront exterminer par les forces alliées à proximité. Au final, c’est la rapidité et la maniabilité extrême de ces véhicules, conjuguées avec le talent de leur pilote qui leur assure cette efficacité remarquable, mais également la survie des personnes se trouvant à l’intérieur.

[b][i]Division Blindée:[/i][/b] Sans doute la partie de l’armée blindée la plus utilisée du Dominion, c’est également celle qui varie le plus. Elles sont composées pratiquement uniquement de chars, à l’exception de quelques appareils de reconnaissance comme les motos-jet, produites facilement et donc parfaitement jetables. Mais, si les chars forment la large majorité de ces divisions, c’est par leurs types qu’ils sont très différents. En général totalement fracturée, toute division blindée emporte avec elle un char super lourd, le pilier de la défense de plusieurs kilomètres de front lors de batailles à grande échelle. Ces divisions sont réparties sur l’ensemble des zones de combat en général, en fonction des affinités de celle-ci : les blindés les plus lourds servent de soutiens aux défenseurs, les plus légers sont plutôt utilisées pour des embuscades ou des raids éclairs. Il est à préciser que les chars du Dominion ont une puissance de feu terrifiante pour chacun d’entre eux, mais cela signifie également que les appareils les plus légers ont sacrifié une grande partie de leur blindage pour ce faire.

[b][i]Régiment d'Artillerie:[/i][/b] Ce régiment est en général indépendant, bien qu’il puisse marcher de concert avec d’autres divisions blindées. L’artillerie est composée de véhicules automoteurs lourdement armés et capable de projeter des obus à des kilomètres à la ronde. Au vu de la rareté de ces appareils, ils sont surprotégés, et la perte de chacun d’entre eux est dûment considérée comme une catastrophe, leur construction étant plus longue et complexe que celle des autres chars. Blindés au minimum et équipés de moteurs performants, le but de ces engins est de faire feu d’un tir dévastateur avant de changer de position pour ne pas subir les représailles ennemies. Si leur capacités à faire des dégâts est remarquable, leur blindage très pauvre en fait des cibles de choix pour les commandos ennemis ayant réussi à contourner les lignes des soldats du Dominion.[/justify]
</blockquote>
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum