Fédération - Armée de terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fédération - Armée de terre

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:23

Code:
<blockquote>
[justify][center][size=24][b]L'Infanterie : La fierté de Mars ![/b][/size]

[img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/federa10.jpg[/img]
[i]Infanterie Fédérale en action[/i][/center]

Si les troupes fédérales incorporent des humains venant de toute origine, les soldats sont tout de même majoritaire originaire de Mars, la planète rouge entretenant depuis sa colonisation une réputation de forteresse inexpugnable autant que celle de guerriers talentueux dont les compétences martiales ne sont plus a prouvé. Cette supériorité militaire n'est pas magique : Mars entretient une différence culturelle forte avec le reste de la Fédération, son crédo étant naturellement plus militariste et dur. L'oisiveté ou la quête du plaisir personnel n'y a guère sa place, en réalité, Mars est autant pourvoyeur de guerriers qu'elle est la forge géante de la Fédération, car c'est la planète la plus productive en terme de manufacture d'arme de tout le territoire de la Fédération et se classerait sans peine parmi les plus productive de l'espace connu, y compris en y incorporant les planètes du Dominion.

[size=18][b]Le Culte de la Force :[/b][/size]

De loin, en se contentant simplement d'observer les différents axes de l'organisation sociale Martienne, un individu ne ferait pas grande différence avec les autres planètes Fédérales : en effet, tout comme dans le reste de la fédération, le rapport entre l'enfant et les parents est brisé dès l'enfance et c'est le régime qui assure l'éducation. Toutefois, c'est cette éducation qui diffère fondamentalement des autres planètes. Alors que la Terre et Venus tournent leurs recherches de compétences vers toutes les voies possible et imaginable, Mars se destine uniquement a l'éducation militaire et chaque qualité génétiques est donc associé a une carrière particulière au sein de l'armée. La condition physique et l'endurance sont bien entendu les deux qualités les plus recherchées pour pouvoir composer l'élite des forces armées de la nation : le programme PRAETOR, l'un des trois grands programmes de modification génétique dans l'objectif de créer des Super-Soldats parfait, se trouve sur ce monde, et son recrutement se fait en grande partie de natif martien, car c'est sur cette planète aux conditions de vie si difficile que les mortels les plus forts et les plus endurants naissent et se fortifient pour les besoins de la guerre.

La culture et la propagande sont donc naturellement tournée vers la guerre, les compétences martiales sont loué et partout, l'on met en valeur les carrières militaires. Ceux qui sont trop faible, pas assez fort physiquement, mentalement, ou susceptible de causer des troubles a cause d’insubordination, sont systématiquement écartés et finissent dans la vie civile. Plus que partout ailleurs dans le territoire fédérale, les inégalités a l'accès a la culture et l'enseignement sont forte sur Mars : seul les élites, ceux qui ont étaient jugés apte a devenir des Officiers, accèdent a une dose croissantes, continue et parfaite des connaissances : les autres doivent se contenter d'un enseignement fragmentaire, surtout dans les voies civile, qui sont toute basé sur la manufacture d'armement ou encore la vie dans les transports de fret a l'échelle spatiale, ce qui n'est guère gratifiant ni passionnant. Par bien des manières, Mars offre une vie relativement proche de celle de certain monde du Dominion, peut-être parce qu'elle les a inspiré ou que parmi les cadres du Dominion se trouvent un certain nombre de Martiens.

Car parmi les valeurs prôner par ses derniers se retrouve l'honneur et le devoir. Nombreux furent les Martiens a considérer l'abandon des colonies comme une trahison et une faiblesse. Si la fidélité aux régimes poussa la majorité a obéir, il est certain qu'un pourcentage toutefois non négligeable de ses derniers sont resté pour défendre les coloniaux contre les Acolytes et ont former les cadres du Dominion. Il est fort possible également que quelques PRAETOR est trahi la Fédération pour le Dominion et est construit des entreprises basé sur le seul modèle qu'ils ont toujours connu, voir se sont simplement reconverti mercenaire en vendant leurs services aux plus offrants. Toutefois, le gouvernement ne l'a bien entendu jamais reconnu officiellement et continue de nier leur existence officiellement, tout en chargeant les STEALTH du nettoyage des traîtres en toute discrétion, l'on est jamais trop prudent...

[size=18][b]Organisation et structure militaire et de l'infanterie :[/b][/size]

[center][img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/federa11.jpg[/img]
[i]Unité de police en patrouille a Berlin, l'armée fournit tous les effectifs de la police qui ne sont en réalité que des militaires en « permission », le métier étant bien plus facile dans un régime comme celui de la Fédération.[/i][/center]

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'organisation militaire n'a pas vraiment évolué a l'échelle d'une carte et un stratège du vingt-et-unième siècle s'y retrouverait probablement sans trop de problème. Bien qu'ils soient prompt a s'approprier les nouveautés technologiques, les militaires sont le plus souvent conservateurs dans leur approche de la guerre et de toute façon, la manière de faire la guerre a l'échelle la plus haute n'a pas réellement changer depuis l'antiquité, seul les moyens diffèrent avec aujourd'hui. L'organisation de l'Infanterie est placée sous la supervision du Chef d’État Major des Armées dont le rôle est de s'assurer du bon fonctionnement de chaque organes militaires. Vous trouverez si contre la liste des grades avec les échelons militaires correspondant. Sachez que chaque échelon est jouable, mais que vous devez prendre un âge, un équipements et des compétences en rapport avec votre échelons.

[b][i]Officiers d'état Major :[/i][/b]

[b][i]Général d'Armée:[/i][/b] Grade le plus élevée, le Général d'Armée commande a une armée entière, soit trois corps d'armées complet. Son rôle est purement administratif : sa mission est de définir les objectifs stratégiques de ses corps d'armées, ainsi que la stratégie générale employée et assurer le ravitaillement de ses troupes.
[b][i]Général de corps d'Armée:[/i][/b] Un Général de corps d'Armée commande a trois division. Il est placé sous la responsabilité du Général d'Armée et ne reçoit ses ordres que de lui. Comme lui, sa mission est avant tout purement administrative : elle consiste a adopter une stratégie opérationnelle pour le placement et le ravitaillement de ses divisions. Il s'agit souvent d'un poste considéré comme celui d'un conseiller, aidant le Général d'Armée dans ses décisions.
[b][i]Général de Division :[/i][/b] Un Général de Division commande a une division entière, soit un chiffre variable situé entre neuf milles et dix-milles hommes et composé de trois Régiments. Contrairement aux deux premiers, son positionnement est plus aléatoire : souvent officier administratif faisant parti des conseillers du Général d'Armée, un Général de Division adopte également une posture plus énergique : certaines têtes brûlées vont même jusqu'à effectuer les missions de reconnaissances avec leurs troupes ! Souvent dirigiste, ils sont en réalité situé entre les deux échelles et doivent alors aussi bien connaître l'échelon stratégique que tactique, car ils positionnent leurs différentes brigades sur les secteurs du front.
[b][i]Brigadier Général :[/i][/b] Grade intermédiaire temporaire, le Brigadier Général est un homme spécialisé dans une arme bien précise qui utilise ses compétences spécialisé sur le terrain. Ils commandent souvent a plusieurs Régiments, toutefois, ceux-ci seront toujours spécialisé avec une mission bien particulière. Contrairement au Général de Division, il n'a pas vraiment de rôle administratif, mais bien tactique, car il coordonne directement sur le terrain l'action de ses troupes.

[b][i]Officiers Supérieurs :[/i][/b]

[b][i]Colonel et Lieutenant Colonel :[/i][/b] Le colonel commande a un Régiment au complet, soit trois Bataillons, et dispose de plusieurs lieutenants colonel pour le conseiller. Il s'agit du grade le plus élevé en tant qu'officier supérieur et son rôle est de coordonner l'action de ses bataillons sur le terrain. Il peut combattre, bien qu'il soit souvent plus en retrait, afin d'assurer que la chaîne de commandement ne soit jamais brisé.
[b][i]Major :[/i][/b] Le Major commande un Bataillon complet au combat, soit trois compagnie, ce qui représente le plus souvent entre neufs cents et milles homme sous ses ordres. Contrairement aux grades supérieurs, le Major est un grade de combattant : il est souvent proche du front et doit se défendre contre les attaques de l'ennemi. Il est intéressant de noter que certain PRAETOR ont atteint ce grade et, lorsque cela s'avère nécessaire, peuvent supplanter le temps d'une campagne un Major Humain, mais ils ne commandent jamais un Bataillon de manière permanente, leurs compétences exceptionnelles demandant des déploiements bien plus fréquents pour être utilisé a plein potentiel.

[b][i]Officiers subalterne :[/i][/b]

[b][i]Capitaine :[/i][/b] Les Capitaines ont la charge d'une compagnie, un effectif variable tournant entre cent hommes pour les compagnies spécialisé jusqu'à trois cents pour un effectif plein. Comme le Major, il s'agit d'un combattant excellent qui mène par l'exemple et souvent un vétéran de nombreuses batailles, que ce soit contre des pirates que contre les Acolytes ou les Rebelles lors d'accrochage particulier. Ils sont craint et respecté a la fois et dispose de Lieutenant pour le seconder.
[b][i]Lieutenant :[/i][/b] Les Lieutenants sont les conseillers des Capitaines et souvent des chefs de peloton, le rassemblement de plusieurs escouades spécialisées dans un objectif précis. Ils vont au combat et doivent faire leurs preuves afin de pouvoir accéder un jour, s'ils survivent et s'en montre capable, au grade de capitaines.

[b][i]Militaire de Rang :[/i][/b]

[b][i]Sergent et inférieur :[/i][/b] Le Sergent commande a une escouade de dix hommes sur le champ de bataille et représente souvent une personnalité forte et désagréable faisant régner la discipline, mais également courageuse, téméraire, qui hurle, est toujours a la pointe d'un assaut et combat avec vaillance, comme le témoignent les nombreuses médailles de son uniforme de parades. Il est secondé par les Caporaux dans sa tâche et ses derniers pourrons le remplacer s'il est blessé ou tuer. Notez que les détachements policiers sont également toujours choisit parmi les Sergents et ses subalternes.

[i][u]Note:[/u][/i] Notez qu'il s'agit des grades les plus courants désignant chaque échelons, mais il en existe quelques autres. Si vous visez un grade qui n'est pas dans cette liste, vous pouvez le proposer en indiquant sa position et son rôle sur la chaîne de commandement.

[size=18][b]Condition d'engagement et doctrine :[/b][/size]

[center][img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/federa12.jpg[/img]
[i]La mécanisation et numérisation a outrance au sein de la Fédération dote les officiers d'aides de camps cybernétique voire robotique lui permettant d'être assisté en permanence dans ses décisions.[/i][/center]

Les stratèges fédéraux savent qu'ils ne peuvent se permettre un nombre croissant de pertes sur le champ de bataille, aussi veille-t-il a déployer leur infanterie, cheville ouvrière de l'armée, avec prudence et parcimonie. Souvent, celle-ci intervient après un nettoyage préliminaire de la flotte en installant des bases préfabriqué fortifié rapidement et défend sa position le temps d'être assisté par les éléments blindés. Toutefois, il existe des unités d'infiltration et de sabotages, de même que toutes les spécialement habituelle du génies existent toujours. En réalité, c'est la personnalité des officiers planifiant la campagne qui détermine souvent les conditions d'engagement, mais ses dernières seront toujours dictée par la nécessité de limité autant que possible les pertes, ce qui passe par l'hyper-spécialisation ainsi que le choix du terrain. L'armée fédérale dispose de divisions entière spécialisé pour le combat dans divers milieu hostile, la formation martienne assurant l'excellence aussi bien sur les mondes désertiques que dans les jungles géantes, permettant aux stratèges fédéraux de toujours disposer de la bonne arme au bon moment.

[center][size=24][b]Char et Artillerie : l'Arme Blindée[/b][/size]

[img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/federa13.jpg[/img]
[i]Pilote d'un Marcheur de Combat avec une tenue bien peu réglementaire, les membres de l'arme blindée sont souvent des têtes brûlées ou finissent par le devenir a cause de la puissance et de la résistance de leurs engins de guerre.[/i][/center]

Depuis son invention, l'arme Blindée a était sujet a nombre de controverse et de dispute, mais son rôle premier fut toujours d'apporter un appui aussi bien en puissance de feu qu'en résistance face aux troupes adverses ainsi qu'à créer les brèches dans le dispositif adverse et les exploiter très rapidement. Elle englobe de nombreux véhicule, allant du petit transport de troupe légèrement blindé jusqu'à l'immense Titan donc la puissance de feu pourrait presque rivaliser avec celle d'une Frégate de la flotte. La Fédération Terrienne emploie toutefois en grande majorité des divisions blindés ainsi que des divisions de soutien d'artillerie mobile dans son arme blindée, supervisée par l'Inspecteur Général des Troupes Blindées. La doctrine d'engagement principale reste autant la mobilité que la puissance de feu : il faut pouvoir frapper vite, fort, puis se retirer sur une position sûre afin d'éviter les problèmes de représailles et rien n'effectue aussi bien cette tâche que des véhicules puissamment armée, mais également léger, ce qui explique la présence réduite de char Super-Louds ainsi que de Titan au sein des forces fédérales, boudées par les stratèges malgré leur fort potentiel de résistance et de puissance de feu.

Si au niveau du système de grade, l'arme blindée s'organise de la même manière que l'infanterie, elle est dotée de plusieurs variation de modèle de division basé sur une spécialisation particulière, ce qui explique que ses divisions sont rarement engagé sur le terrain en entier, mais la plupart du temps morceler afin de créer des groupes de combat polyvalent sous l'autorité d'un général dépendant de la taille de la formation ad-hoc crée pour la campagne militaire. Comme l'Infanterie, l'Arme blindée trouve principalement ses recrues sur Mars, mais même parmi les martiens, l'on trouve de nombreuses personnes dont les noms sont d'origine germanique : impossible toutefois de savoir s'il s'agit d'une tendance naturelle de ses derniers vers les blindés ou au contraire d'une tradition des militaires de cette arme a se renommer avec des appellations germanique pour faire honneur a leur tradition, il faut dire que la plupart de leurs véhicules sont toujours conçu par des ingénieurs qui furent d'origine allemande et de nombreuses appellation de cette arme reste dans cette langue. Voici une petite liste des formations les plus fréquemment rencontrée au sein de l'Arme Blindée.

[b][i]Division d'Infanterie Mécanisée:[/i][/b] Surnommée a juste titre la « Division d'Assaut », la division d'infanterie mécanisé est une formation doté en grande majorité de véhicule de transport armé capable de soutenir une progression rapide en délivrant une forte puissance de feu pour amener ses soldats sur les points les plus chauds. Les soldats des divisions d'assauts sont des adeptes des armes de combats rapprochés et il n'est pas rare de voir l'un de ses membres échangé leur fusil d'assaut contre des fusils a pompe voire des lances flammes, qui sont idéale a courte portée, alors que le soutien anti-char est assuré la plupart du temps par les véhicules de transports. Les Divisions d'Infanterie Mécanisée sont souvent dotée d'un Bataillon de Chasseur de Char, mais cela n'est pas toujours le cas pour les formations les plus petites.

[b][i]Division Blindée:[/i][/b] Probablement le symbole même de l'arme blindée, les divisions blindées sont composée en grande partie de formation de char. Elles sont le plus souvent morcelée dans l'objectif d'offrir un soutien tactique, mais doivent également pouvoir être rapidement reformée en fer de lance pour pouvoir créer et exploiter des failles dans le dispositifs adverses. Les blindés fédéraux, bien que toujours sur chenille, sont des engins disposant d'une très forte puissance de feu, mais également d'une mobilité a toute épreuve, ou le blindage est en partie sacrifiée au profit de bouclier énergétique permettant d'absorber quelques tirs en toute sécurité, ce qui pousse les équipages a adopter des techniques proche d'un « Hit and Run ». Elles sont toute dotée de plusieurs compagnies de reconnaissance utilisant des véhicules de transports ainsi que des marcheurs de combats, voire des moto-jets pour les plus tête brûlée, mais les divisions Blindées les plus grandes incorporent une division de char Super-Lourd pouvant renverser le cour d'une bataille a eux seul.

[b][i]Régiment d'Artillerie et de Chasseur de Chars :[/i][/b] Ses deux formations particulières sont rarement assemblées en division, mais attachée a ses dernières dans les campagnes selon les besoins. Les régiments d'artillerie assurent le soutien d'une puissance de feu supérieure ne pouvant être offerte par la flotte de guerre, qui sera souvent occupée a frapper les navires adverses. Elle est composée de nombreuses batteries d'artillerie automotrice utilisant diverses types de munition et de véhicule selon le type de cible a traiter. Les Régiments de Chasseurs de Chars sont des formations spécifique spécialisée dans la lutte anti-blindé utilisant des chasseurs de chars, des marcheurs en configuration anti-chars, voire parfois des formations insolites de moto-jets armée de lance missile ou de canon de masse léger capable d'ouvrir en deux un blindé sur de courte distances. Ils sont très appréciés des combattant car ils ont la réputation d'être des sauveurs.

[b][i]Formation Titanique :[/i][/b] Les formations les plus insolites et apocalyptique sont les terribles formations Titaniques, des marcheurs gigantesque dont la silhouette peut dominer les haut building et dont la résistance est aussi grande que celle d'un vaisseau spatial ! Ses engins sont capable de semer la mort sur de très larges zones a eux seul, mais leur tailles et leurs mobilités réduite les rendent souvent considérer comme inapte au service, les stratèges fédéraux les gardes en réserve pour le cas le pire envisager : une invasion planétaire des mondes fédéraux.[/justify]
</blockquote>
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum