Fédération - Généralités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fédération - Généralités

Message par Cap' le Lun 18 Jan - 16:24

Code:
<blockquote>
[justify][center][size=24][b]Organisation sociale et vie culturelle[/b][/size]

[img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/fadara11.jpg[/img]
[i]Une des nombreuses hôtesses de l'un des parcs d'attraction de Venus.[/i][/center]

La Fédération Terrienne se revendique de l'héritage démocratique des anciens régimes politiques terriens. Bien qu'il ne s'agisse plus désormais que d'une vaste mascarade, l'image extérieure maintient l'illusion, ce qui explique pourquoi, malgré une dictature bien réelle, le régime n'a connu aucun mouvements de révoltes majeurs avant d'abandonner brutalement ses colonies sous la menace des Acolytes de la Vérité. Il s'agit donc d'une société méritocratique, où le talent et les compétences sont placé au centre de la vie, mais également d'une société de loisir, poussant toujours plus a la surconsommation de données numériques, offrant l'avantage de pouvoir être stockée pratiquement a l'infini sans encombrement et de tourisme. L'activité culturelle y reste forte, bien que la censure amène les autorités a veillez a ce que les artistes ne soutiennent pas les ennemis de la Fédération ou n'encourage pas a des déviances qui serait considéré comme contre-productive.

[size=18][b]Une vie parmi des Milliards d'existences :[/b][/size]

Si l'Humanité a toujours représenté une espèce dynamique dans son histoire, c'est autant par sa grande faculté d'adaptation que par son nombre toujours croissant d'individu. Même si la Fédération est, de loin, le belligérant alignant le moins de combattant, il reste qu'elle compte sous son giron plusieurs milliards d'individu qui rende l'individualité obsolète. Comme dans n'importe quel autre système, hormis celui de la Coalition du Valhalla peut-être, être humain sous la Fédération c'est vivre sous le joug de la collectivité, entraîner dès sa naissance par les élites afin de pouvoir servir le mieux possible la race humaine. Ironiquement, la propagande et la société poussant vers l'individualisme, le rapport parent/enfant est pratiquement systématiquement détruit très jeunes. L'acte de reproduction n'est désormais plus qu'un parmi tant d'autre, un devoir envers la race afin d'assurer sa pérennité, mais il n'oblige plus les couples a une quelconque responsabilités envers leurs enfants autre que celle d'assurer l'éducation de base des individu lors des premières années de vie. Lorsqu'ils atteignent quatre ans, alors qu'ils sont désormais sevré, propre et disposant d'une formation de base, ils sont enlevé aux familles afin de suivre les différents cursus scolaires existants.

La génétique aidant, un contrôle ADN permet rapidement de connaître les qualités intrinsèques de chaque individu. Toutefois, les stratèges fédéraux savent que nous ne sommes jamais a l'abri d'une surprise, de ce fait, jusqu'à dix ans, l'éducation suit un parcours en forme de tronc commun ou l'enfant acquiert toutes les connaissances de base et ou l'apprentissage des idéaux de la Fédération commence, mais pas sous forme d'un bourrage de crâne intempestif, il s'agit au contraire d'une méthode plus subtile qui a fait ses preuves et qui pousse ceux qui la vivent a croire qu'ils ont le choix en tant que fils et filles de l'humanité, et pas avant tout de leurs parents, dont ils n'ont hérité que de la génétique et du patronyme. A dix ans, les capacités intellectuelle des enfants ont put alors être déterminées et chacun peut désormais suivre une voie spécialisé. Bien que l'illusion du choix soit entretenu, tous est en réalité fait pour orienter les aspirants vers les filières ou l'analyse de leurs performances ainsi que leurs prédisposition génétiques les rendent les plus efficace et productif, car l'on touche ici a l'un des nœuds les plus important du système fédéral : a l'exception de Mars, ou la vie entière est tournée vers la guerre, le système fédéral rationalise jusqu'à l'existence et impose des grands plans de production jusqu'à la gestion des enfants qui n'est pas sans rappeler les systèmes de types Communiste.

Toutefois, cette organisation a prouver son efficacité, puisqu'elle a produit plusieurs génération de génie, lorsque les individu atteignent dix-sept ans, ils sont désormais prêt a assurer leurs tâches, a l'exception de toutes les autres toutefois. Rare sont les changements d'activité sous la Fédération, toutefois, en cas de nécessité, le régime peut assurer la reconversion de personnes ayant suivit une formation spécifique devenue inutile, ou au besoin, se contenter de faire disparaître d'une manière plus ou moins subtile une tranche de la population afin d'éviter de nourrir et entretenir une population incapable d'assurer la moindre utilité. Contrairement aux Dominion, où les conditions de vie très difficile rende ce trait génétique plus faible, les humains de la Fédération, vivant dans une organisation stricte et une hygiène parfaite, ont vu leurs espérance de vie considérablement allongée. Ainsi, si l'âge de la retraite atteint désormais quatre-vingt dix ans, un humain l'atteignant n'aura pas l'air d'un vieillard et pourra ainsi espérer mener cinquante années de plus d'existence oisive ou ils consacrera l'argent qu'il aura accumulé a voyager dans le système solaire et consommer en masse, menant alors une vie sous le signe d’Épicure. C'est l'objectif ultime de nombre d'âme et beaucoup l'atteignent, une carotte laissée afin de s'assurer de tenir le peuple aveugle et obéissant.

[size=18][b]Institutions et Culture :[/b][/size]

[center][img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/fadara12.jpg[/img]
[i]Terrienne face a une interface holographique. Alors qu'en réalité, tous est organisé dans un objectif collectif, la propagande et la culture pousse vers l'individualisme de masse.[/i][/center]

La vie dans la Fédération est bien entendue rythmée autant par les institutions officielles qui assurent la reconnaissance des individu ainsi que la preuve de leur existence dans la société, que par les diverses productions culturelles, qu'elles soient destinées a de la consommation de masse qu'à des marchés de niches pour les élites de la nation. Dès la naissance, c'est [b][i]le bureau Fédéral de la Maternité[/i][/b] qui assure l'enregistrement de l'individu, a savoir son nom, prénom, sexe, ainsi que sa taille, son poids, sa couleur de peau, des yeux, de cheveux et un relevé sanguin afin d'établir sa signature génétique. Cette étape obligatoire permet d'assurer strictement le compte de la population et de commencer les plans prévisionnel de l'organisation sociale sur les trente prochaines années ! Lorsque l'individu entre dans le premier cycle scolaire, il passe de facto sous l'autorité du [b][i]Pôle Éducatif Fédéral[/i][/b] qui assurera alors l'éducation des enfants jusque l'âge de dix ans tout en surveillant étroitement leurs progrès, c'est lui également qui oriente ensuite les aspirants vers les différentes filières fédérales qui assurent la formation des jeunes a partir de dix ans dans leurs spécialité spécifique afin d'en faire les meilleurs dans chaque domaine.

La vie en société en elle-même a subit des modification suite a l'évolution des mentalités ainsi qu'à celle des institutions. La première choses importante a noter est que les religions [b][i]n'existent plus[/i][/b], la Fédération les ayant déclaré illégale et détruite d'une manière brutale et sans pitié suite a la découverte de la Coalition du Valhalla. L'influence des Eredars dans les anciennes croyance nordique étant indéniable, un vent de paranoïa souffla soudain dans l'élite dirigeante : et si chaque religions n'était que le reflet de l'influence d'une peuplade Xenos sur la race humaine ? La destruction complète et définitive des religions, y compris de leurs monuments, était la seule solution a apporter a cette menace, qu'elle soit sérieux ou imaginaire. Il ne fut guère difficile de monter le peuple contre elle de toute façon en faisant usage de la presse. D'apparence, cette dernière, désormais totalement numérique, reste libre et indépendante, en réalité, elle n'est que la marionnette des puissants. Toutefois, nombres de personnes dans les hautes sphères de pouvoir dispose de leurs organismes de presse et ainsi, une étude attentive de la presse et une lecture critique des informations de celle-ci permet de savoir facilement les luttes d'influence au sein du Directoire selon le propriétaire de chaque organe, même si théoriquement, ils sont sous le contrôle du même Seigneur, ce pluralisme sert les intérêts de la propagande car il maintient l'illusion démocratique et de ce fait, personne n'a jusqu'ici essayer de l'éteindre.

L'institution du mariage n'existe plus en tant que tel. Toutefois, une « union civile » existe toujours, autorisant l'union entre personnes du même sexe de manière indifférente a celle des couples hétérosexuel. Toutefois, les progrès de la médecine et la destruction des religions ayant amené les frontières morales a se déplacer voire disparaître, l'idée d'une union est désormais considéré comme rétrograde et beaucoup restent célibataire durant toute l'existence. L'acte charnel est désormais bien moins tabou également, toutefois, la construction de la société amènent a un système de « caste » ou « classe sociale » et les liens entre ses différentes corporation sont rare, en effet, les élites ont tendance a rester entre eux. Ainsi, si l'individualisme pousse a la multiplication des partenaires, aussi bien chez les hommes que chez les femmes a la quête du nirvana parfait, celui-ci ne se fait souvent qu'entre membre de la même caste, les classes inférieures étant trop faible et les supérieures inaccessible. Des exceptions existent, mais la notion de couple ayant disparu, elles sont rare et les institutions ne s'y intéressent guère, même un « bâtard » entrera dans une caste grâce a ses prédispositions génétique et son éducation.

Cette quête de plaisir se retrouve a tous les étages de la société des loisirs. L'évolution des mœurs a certes détruit officiellement la pornographie, mais les rebelles du Dominion ont tendance a affirmé que cette dernière c'est simplement généralisé a l'ensemble de la population fédérale. L'on s'affiche sans complexe dans ses plus beau atours, jouant sur ses charmes avec une certaine classe, cette quête éternelle se prolongeant dans le culinaire, les voyages, la musique, etc... Tout est désormais prétexte a la satisfaction et la quête éternelle de l'humanité vers le bonheur suprême qui n'existera jamais que dans les fantasmes de ses représentants.

[size=18][b]L’exception Mars :[/b][/size]

[center][img]http://i79.servimg.com/u/f79/11/44/02/55/fadara10.jpg[/img]
[i]La Moto-jet, considéré comme l'un des loisirs les plus prisées des Martiens[/i][/center]

Le système décrit ci-dessus est celui en vigueur sur les deux mondes les plus densément peuplé, a savoir la Terre et Venus. Le troisième, Mars, entretient pour sa part des traditions plus anciennes basé sur le culte de la guerre et des valeurs martiales et ne répond pas a la plupart de ses objectifs « frivole ». Les Martiens, très fiers de leurs héritages, considèrent les autres comme « décadent » et s'ils acceptent les étudiants et aspirant aux voies des armes venus des autres planètes, ils les considèrent comme des parvenu incapable d'atteindre leurs performances. L'on ne peut enlever aux Martiens la réputation d'être l'élite de l'élite. Vous trouverez la description du mode de vie sur Mars dans la partie réservée a l'Armée de la Fédération.[/justify]
</blockquote>
avatar
Cap'
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum